Tournage Durable

L’impact de l’homme sur le climat et l’environnement est immense. La croissance incessante de la population mondiale conduit à une utilisation croissante des eaux douces et de fertilisants, les forêts tropicales sont déboisées à un rythme accéléré, la surpêche vide les océans, les matériaux et les matières premières sont consommés de manière intensive. Des termes tels que particules fines, CO2, gaz à effet de serre et pénurie de matières premières sont désormais bien présents dans les médias. Et nous voyons de plus en plus autour de nous les conséquences des changements climatiques. 

Les cinéastes et producteurs de cinéma peuvent contribuer activement à l’amélioration du climat et de l’environnement. L’expérience nous a appris qu’un film ordinaire ou une série produisaient en moyenne 73 tonnes de CO2. Ce nombre en soi ne nous dit rien ou pas grand-chose, mais il signifie qu’un film produit sur deux mois dix fois autant qu’un ménage flamand sur un an. Ces émissions proviennent de la consommation de matériaux (29 %), du transport des acteurs et de l’équipe de production (23 %), de la postproduction (19 %), du transport de biens (16 %), de l’hébergement (5 %), de la restauration collective (3 %), de la production et de la consommation d’électricité (3 %) et de chauffage (2 %).

Le secteur audiovisuel a, sur le plan de l’environnement, une responsabilité importante et triple : en tant qu’employeur, en tant que porteur d’un contenu et en tant que producteur.

En tant qu’employeur, vous mettez des bureaux à la disposition de vos collaborateurs, vous passez des arrangements concernant les trajets domicile/travail, vous triez des déchets, vous veillez à l’alimentation en électricité et au chauffage... Autant d’aspects où la durabilité peut entrer en ligne de compte.

Les choix de contenus peuvent également faire la différence. Le secteur audiovisuel peut jouer un rôle important de chef de file quand il s’agit d’aborder la problématique de l’environnement

Et en tant que producteur, vous avez enfin une influence importante pendant la pré-production, la production et la postproduction de votre projet. Vous pouvez vous-même apporter une contribution effective en faisant des choix conscients et durables. Ces choix ne sont pas seulement positifs pour l’environnement, il arrive souvent qu’ils le soient aussi pour le budget de production. Il s’agit souvent d’établir un bon planning et de faire preuve de bon sens.

Depuis 2013, la Flandre est une pionnière en matière de tournage durable, notamment grâce aux efforts déployés par le VAF. Le fonds économique Screen Flanders s’associe à ce mouvement et met la brochure « Duurzaam Filmen » (pour l'instant disponible qu'en néerlandais) à la disposition des projets qu’il soutient. La brochure est une compilation d’innombrables conseils concrets en matière de durabilité ; et si vous le souhaitez, vous pouvez également faire appel à l’expertise du coordinateur durabilité du VAF. Pour plus d’informations concernant le tournage durable, vous pouvez consulter le site web du VAF (www.vaf.be/duurzaam filmen).

La production verte n’est pas encore une obligation, mais Screen Flanders veut assumer sur ce plan un rôle de sensibilisation.