Retour aux archives

Une nomination aux Oscar pour The Broken Circle Breakdown (Alabama Monroe)

16/01/2014

Le film de Felix van Groeningen, The Broken Circle Breakdown (sorti en France sous le titre Alabama Monroe) fait partie des cinq nominés pour l’Oscar du Meilleur Film en Langue Etrangère. L’Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS) a dévoilé les nominations pour la 86è Cérémonie des Oscar lors d’une conférence de presse à Los Angeles. Deux ans après Rundskop (Tête de Boeuf), The Broken Circle Breakdown est ainsi le septième film belge à obtenir une nomination dans cette catégorie. Les fameuses statuettes seront remises lors de la cérémonie qui aura lieu le dimanche 2 mars.  

La présidente de l’Académie, Cheryl Boone Isaacs, a annoncé les nominations avec l’acteur Chris Hemsworth dans le Samuel Goldwyn Theater de Beverly Hills. Dans la catégorie Meilleur Film en Langue Etrangère, la question était de savoir si le drame de Felix van Groeningen, The Broken Circle Breakdown, allait ressortir de la shortlist de neuf titres sur laquelle il se trouvait depuis le 20 décembre. Le film se trouve bel et bien parmi les cinq films nominés et peut donc entamer la dernière ligne droite dans la course à la précieuse statuette.

Avec cette nomination en poche, The Broken Circle Breakdown arrive tout doucement au terme d’un parcours exceptionnel. Le quatrième long métrage de Felix van Groeningen a connu sa première mondiale en 2012 au Festival de Gand avant d’entamer sa carrière internationale au Festival de Berlin où il a remporté le Prix Panorama du Public et le Label Europa Cinemas du Meilleur Film Européen. Ont suivi de nombreuses distinctions internationales telles que les Prix du Public à CPH:PIX et au Festival du Film Européen de Séville, le Prix de la Meilleure Actrice et du Meilleur Scénario au Festival du Film de Tribeca, trois prix au Festival International du Film de Festroia et, plus récemment, le prix FIPRESCI à Palm Springs. Avec neuf Ensor, le film était également le grand vainqueur des Vlaamse Filmprijzen et il a encore remporté le Prix LUX du Parlement Européen fin 2013 alors que Variety avait fait de Felix van Groeningen un « Euro Director to Watch ». Mais la cerise sur le gâteau est venue avec le Prix de la Meilleure Interprétation Féminine remis à Veerle Baetens lors des European Film Awards.

Lucky number seven
C’est la septième fois qu’un film belge est nominé dans la catégorie Meilleur Film en Langue Etrangère. Avant la nomination de Tête de Boeuf de Michaël R. Roskam, qui a dû s’incliner en 2012 face au film iranien Une séparation, il fallait remonter à 2001 pour Iedereen Beroemd! (Everybody Famous!) et encore plus loin pour Farinelli: Il Castrato (1995), Daens (1993), Le maître de musique (1989) et Paix sur le champs (1971).

Ces dernières années la Belgique a frôlé l’Oscar à plusieurs reprises dans d’autres catégories. L’an dernier, c’était le court métrage de Tom Van Avermaet, Mort d’une ombre, qui était nominé pour un Oscar du Meilleur Court Métrage « Live Action » tandis qu’en 2012 c’était le film d’animation Une vie de chat, coproduit par la société gantoise Lunanime, qui était en lice. En 2011, le court métrage Na Wéwé, coproduit par A Private View, faisait partie des nominés alors que l’année précédente c’était le film coproduit par Vivi Film, Brendan et le secret des Kells, qui concourrait pour l’Oscar du Meilleur Film d’Animation. En 2008 Guido Thys et Anja Daelemans étaient aussi nominés avec leur court Tanghi Argentini. Le seul Oscar jamais remporté par une production belge remonte à 1987 pour Een Griekse tragedie (A Greek Tragedy) de Nicole Van Goethem.

Felix van Groeningen et Carl Joos ont scénarisé The Broken Circle Breakdown sur base de la pièce éponyme de Johan Heldenbergh et Mieke Dobbels. Ruben Impens a assuré la direction photographique et Nico Leunen le montage. Le film a été produit par Dirk Impens pour la maison de production gantoise Menuet (In Flanders Fields, La merditude des choses) et il a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre/ Fonds Cinéma de la Ministre flamande de la Culture Joke Schauvliege.