Archives des Nouvelles

Date Titre
30/11/2018 Screen Flanders investit fortement dans le secteur de l’animation

Le Fonds Economique Screen Flanders investira 995.000 EUR répartis sur six nouvelles productions audiovisuelles comme vient de l’annoncer le Ministre de l’Economie, Philippe Muyters. Quatre de ces six productions sont des projets d’animation pilotés par un studio flamand. Les séries d’animation Meneer PapierOllie et Interstellar Ella font partie des projets retenus de même que Charlotte, le nouveau long métrage du réalisateur français Bibo Bergeron (Un monstre à Paris, Shark Tale). Deux longs métrages de fiction pourront également bénéficier du soutien de Screen Flanders : Breaking Surface du réalisateur suédois Joachim Heden (Framily) et Red Sara de Jan Verheyen (Het tweede gelaat, De Collega’s 2.0) et Lien Willaert (David). Cet investissement de 995.000 EUR devrait générer des dépenses audiovisuelles de près de 7,6 millions EUR en Région flamande, ce qui correspond à un effet de levier de 7,69 par euro investi. 
 
L’annonce du Ministre concerne la deuxième session 2018. Dans le cadre des appels à projets dont la date de limite de dépôt était le 7 septembre 2018, 995.000 EUR ont été octroyés à six projets. Le montant attribué à chaque projet oscille entre 375.000 EUR et 55.000 EUR.
 
Parmi les projets retenus, on retrouve cette fois quatre projets d’animation pilotés par des studios belges flamands.
 
C’est ainsi que le studio d’animation en stop-motion basé à Malines, Beast Animation (Rintje, Dimitri), donnera vie au monde merveilleux de Meneer Papier (Monsieur Papier), une série d’animation basée sur les livres de Gerda Dendooven et Elvis Peeters et qui sera réalisée par Steven De Beul et Ben Tesseur (Rintje). Le producteur majoritaire de cette série est la nouvelle maison de production Mockingbird Productions.
 
Ollie, la nouvelle série d’animation pour les tout-petits produite par les gantois de Lunanime (FunanBloeistraat 11) et réalisée par Anton Setola (Jazzed), met en scène la petite chouette Ollie qui vit avec ses amis dans un petit parc bien caché en pleine ville. Ensemble, ils vont découvrir le monde poétique qui les entoure et vivre les aventures les plus folles.
 
La série d’animation Interstellar Ella de Grid Animation (De FabeltjeskrantCaptain Morten and the Spider Queen) ambitionne de familiariser les enfants de manière ludique avec le monde des étoiles, des planètes et des comètes à travers les aventures de Ella et ses amis qui découvrent des principes d’astrophysique. Cette série en animation 3D CGI est une coproduction avec le studio britannique Tinker Labs et les canadiens de Ella Animation. Aardman Animations prendra en charge les ventes internationales de la série.
 
Walking The Dog (Another Day of LifeVos en Haas), le studio d’animation basé à Genk, poursuit quant à lui sa collaboration avec le réalisateur français Bibo Bergeron avec lequel ils avaient déjà produit Un monstre à Paris. Leur nouveau long métrage s’intitule Charlotte et s’inspire du travail autobiographique de l’artiste juive Charlotte Salomon qui dansLeben? Oder Theater a relaté sa lutte contre le nazisme et ses propres démons à travers son art.
 
En dehors de ces projets d’animation, deux longs métrages de fiction pourront également bénéficier de l’aide du fonds lors de cette session. Il s’agit, d’une part, de la coproduction belgo-suédoise Breaking Surface de Joachim Heden qui sera le premier film à utiliser les facilités de tournage sous l’eau du studio LITES situé à Vilvoorde. 17 jours de tournage de ce film sur la plongée sont prévus chez LITES studio, l’un des studios les plus sophistiqués d’Europe en matière de tournages aquatiques.
 
D’autre part, Screen Flanders investira également dans Red Sara de Jan Verheyen et Lien Willaert. Ce film, basé sur une histoire vraie, raconte le combat d'un homme prêt à tout pour sauver sa fille malade. Le producteur majoritaire belge flamand est Eyeworks Film & TV Drama.

 
Vous trouverez ci-dessous la liste des titres retenus par Screen Flanders :
 
Breaking Surface
Réalisation : Joachim Heden
Coproducteur belge : Umedia Production Services
Fiction
SE, BE
 
Charlotte
Réalisation : Bibo Bergeron
Coproducteur flamand : Walking The Dog
Long métrage d’animation
CA, FR, BE
 
Interstellar Ella
Réalisation : Freek Quartier
Producteur majoritaire flamand : Grid Animation
Série d’animation
BE, CA, UK
 
Meneer Papier
Réalisation : Steven De Beul & Ben Tesseur
Producteur majoritaire flamand : Mockingbird Productions
Série d’animation
BE, NL, DE
 
Ollie

Réalisation : Anton Setola
Producteur majoritaire flamand : Lunanime
Série d’animation
BE, IE
 
Red Sara
Réalisation : Jan Verheyen & Lien Willaert
Producteur majoritaire flamand Eyeworks Film & TV Drama
Fiction
BE, NL

04/06/2018 Screen Flanders investit 1.985.000 EUR dans 10 nouvelles productions

Le Fonds Economique Screen Flanders investira un total de 1.985.000 EUR répartis sur une sélection de dix nouvelles productions audiovisuelles, comme l’a confirmé aujourd’hui le Ministre de l’Economie Philippe Muyters. C’est ainsi que le thriller d’action Spider in the Web avec Monica Bellucci et Ben Kingsley pourra bénéficier de l’aide du Fonds tout comme la série de la BBC Baptiste, le film allemand pour le jeune public Immenhof et la série d’animation The Ogglies. Parmi les productions nationales, le jury a retenu les nouveaux longs métrages de Jan Verheyen (De Collega’s 2.0), Stijn Coninx (Sinterklaas en de wekkergek), Tim Mielants (De Patrick) et Sven Huybrechts (U-235). En contrepartie de ces 1.985.000 EUR, ces projets s’engageront à dépenser un total de minimum 16,6 millions EUR de dépenses audiovisuelles en Région flamande, créant ainsi un rendement économique de 8,37 EUR par euro investi, ce qui représente une augmentation de 11,5% par rapport à 2017.
 
L’annonce du Ministre concerne la première session de 2018 qui s’est clôturée le 9 mars 2018. Lors de cette session, un total de 1.985.000 EUR a été octroyé à dix projets. L’aide accordée à chaque projet oscille entre 390.000 EUR et 85.000 EUR.
 
Baptiste, une série de la BBC qui est une spin-off de The Missing I et II, avec Tcheky Karyo dans le rôle principal, a retenu l’attention du jury de Screen Flanders, tout comme le long métrage Spider in the Web du réalisateur israélien Eran Riklis (The Syrian BrideEtz Limon), un thriller d’action filmé en grande partie à Anvers qui met en scène Ben Kingsley, un agent du Mossad à la retraite qui doit accomplir une toute dernière mission. Parmi les autres projets retenus, on trouve une coproduction irlando-belgo-luxembourgeoise, The Domestique, qui offre une lecture personnelle du fameux « Tour du Dopage » de 1998 ainsi que le drame musical 10 Songs for Charity réalisé par la néérlandaise Karin Junger (Bolletjes blues!Sexy Money).
 
Screen Flanders a également sélectionné deux projets pour le jeune public basés sur des franchises allemandes reconnues. Le long métrage Immenhof est une réinterprétation moderne de la franchise des années ‘50 et ’70 tandis que la série d’animation The Ogglies s’inspire de livres pour enfants très connus en Allemagne. Elle sera réalisée par Toby Genkel (Le voyage de RickyOups ! J'ai raté l'arche...).
 
A côté de ces coproductions internationales, on retrouve également des projets locaux dont la suite des aventures de Saint Nicolas par Stijn Coninx,  Sinterklaas en de wekkergek, ainsi que le nouveau long métrage de Jan Verheyen De Collega’s 2.0, une adapation de la série télévisée avec Ben Segers, Steve Geerts, Veerle Dobbelaere et Eva van der Gucht. Enfin, Screen Flanders soutiendra aussi De Patrick, le premier long métrage de Tim Mielants qui s’est fait connaître grâce à son travail sur les séries Peaky Blinders et Legion, ainsi que le film d’action U-235 réalisé par Sven Huybrechts et produit par l’équipe de Patser,  a team productions.
 
Vous pouvez consulter la liste complète des projets retenus pour une aide de Screen Flanders ci-dessous (titre, réalisateur (co-)producteur flamand, genre, nationalité) :
 
10 Songs for Charity
Réalisation : Karin Junger
(Co-)producteur flamand : Minds Meet
Fiction
NL-BE  
 
Baptiste (The Missing 3)
Réalisation : Börkur Sigthorsson, e.a.
(Co-)producteur flamand : Czar Film & TV
Fiction
UK-BE
 
De Collega's 2.0
Réalisation : Jan Verheyen
Producteur majoritaire flamand : Fobic Films
Fiction
BE
 
De Patrick
Réalisation : Tim Mielants
Producteur majoritaire flamand : Savage Film
Fiction
BE-NL
 
The Domestique
Réalisation : Kieron J. Walsh
(Co-)producteur flamand : Caviar Antwerp
Fiction
IE-BE-LU
 
Immenhof
Réalisation : Sharon von Wietersheim
(Co-)producteur flamand : Potemkino Port
Fiction
DE-BE
 
The Ogglies
Réalisation : Toby Genkel
(Co-)producteur flamand : Grid Animation
Série d’animation
DE-BE
 
Sinterklaas en de wekkergek
Réalisation : Stijn Coninx
Producteur flamand : Sylvester TV
Fiction
BE
 
Spider in the Web
Réalisation : Eran Riklis          
(Co-)producteur flamand : Ciné Cri de Coeur
Fiction
IL-BE-PT-NL
 
U-235 
Réalisation : Sven Huybrechts
Producteur majoritaire flamand : a team productions
Fiction
BE-NL-MT
 
A travers Screen Flanders, le gouvernement flamand investit dans des productions audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les (co-) producteurs belges peuvent demander jusqu’à 400.000 euros d’avances remboursables à Screen Flanders en guise de soutien économique à leurs dépenses en Région flamande.

06/03/2018 Le Fonds Economique Screen Flanders clôture une année record

Le Fonds Economique Screen Flanders investira 995.000 EUR repartis sur sept nouveaux projets audiovisuels. La nouvelle a été annoncée aujourd’hui par le Minstre de l’Economie Philippe Muyters. Parmi les projets retenus, on trouve à la fois des films d’animation et de fiction en production majoritaire ou en coproduction internationale. On y trouve notamment des productions belges flamandes comme Ridder Muis ou le long-métrage  d'animation inspiré des BD Urbanus, Goudheidswaanzin, mais aussi la série policière belgo-suédoise Stockholm Requiem, Fredrika Bergman ou le film de zombies Yummy produit par A Team Productions, l’équipe derrière Patser. Cet investissement de 995.000 EUR devrait générer un total de 8.737.996 EUR de dépenses éligibles en Région flamande. Le Fonds clôture ainsi son line-up 2017 avec un montant record de 34.610.081 EUR de dépenses éligibles en Région flamande et un effet de levier moyen de 7,70. Il s’agit d’une augmentation de 24,29% par rapport à 2016.

L’annonce du Ministre concerne la troisième session de 2017 qui s’est clôturée le 1er décembre et lors de laquelle un total de 995.000 EUR a été octroyé à sept projets. L’aide accordée à chaque projet oscille entre 400.000 EUR et 45.000 EUR.
 
Le jury de Screen Flanders a retenu quatre projets d’animation dont trois majoritairement flamands. Il s’agit des séries d’animation Three Little Ninjas Delivery Service et Ridder Muis, basée sur les livres de Dirk Nielandt et Marjolein Pottie, ainsi que du long métrage d’animation Goudheidswaanzin qui s’inspire de l’univers du héros de BD Urbanus. Le quatrième projet d’animation est une coproduction internationale coproduite par les gantois de Grid Animation : Latte and the Magic Waterstone.
 
Le fonds a également choisi d’investir dans trois projets de fiction dont la série criminelle finno-belge Bullets, réalisée par Antti J. Jokinen, et la série coproduite avec la Suède, Stockholm Requiem, Fredrika Bergman basée sur les célèbres romans policiers de Kristina Ohlsson.
 
Enfin, le fonds a également soutenu un film de zombies à petit budget, Yummy, réalisé par Lars Damoiseaux et produit par A Team Productions qui vient de sortir le nouveau film du duo Adil El Arbi et Bilall Fallah, Patser (Gangsta).
 
En 2017, le Fonds Economique Screen Flanders a investi 4.495.000 EUR répartis sur 24 projets. Ceux-ci ont généré des dépenses éligibles en Région flamande pour un montant record de 34.610.081 EUR. L’effet de levier économique est donc de 7,70 par euro investi. En outre, ces chiffres ne tiennent pas compte des dépenses annexes telles que, par exemple, celles effectuées dans les secteurs de l’horeca, la finance ou le transport qui ne sont pas éligibles dans le cadre de l’aide de Screen Flanders, mais qui sont également effectuées dans la région.
 
Vous pouvez consulter la liste complète des projets retenus pour une aide de Screen Flanders ci-dessous (titre, réalisateur (co-)producteur flamand, nationalité – genre) :
 
Bullets
Réalisateur : Antti J. Jokinen
Coproducteur flamand : Lunanime
FI – BE, fiction
 
Goudheidswaanzin
Réalisateurs : Erik Verkerk, Joost Van den Bosch
Producteur flamand : Eyeworks Film & TV Drama
BE – NL, long métrage d’animation
 
Latte and the Magic Waterstone
Réalisateurs : Regina Welker, Nina Wels
Coproducteur flamand : Grid Animation
DE – US – FR – BE, long métrage d’animation
 
Ridder Muis
Réalisateur : Tom Van Gestel
Producteur flamand : Fabrique Fantastique
BE – DE – IE, série d’animation
 
Stockholm Requiem, Fredrika Bergman
Réalisatrices : Karin Fahlen, Lisa Ohlin
Coproducteur flamand : Lunanime
SE – BE, fiction
 
Three Little Ninjas Delivery Service
Réalisateur : Kim Claeys
Producteur flamand : Creative Conspiracy
BE – FR – UK, série d’animation
 
Yummy
Réalisateur : Lars Damoiseaux
Producteur flamand : A Team Productions
BE – NL, fiction

19/12/2017 Matteo Simoni rejoint les European Shooting Stars 2018



Matteo Simoni sera l’une des Shooting Stars de la prochaine Berlinale. Les Shooting Stars sont une sélection de dix acteurs et actrices européens au talent prometteur qui seront présentés au public, aux professionnels de l’industrie et à la presse lors du Festival International du Film de Berlin. Il marche ainsi sur les traces de talents mondialement reconnus tels que Rachel Weisz, Carey Mulligan, Alicia Vikander ou Daniel Craig, qui ont aussi eu l’occasion de profiter du programme Shooting Stars. Ses prédécesseurs belges incluent Jérémie Renier (2002), Matthias Schoenaerts (2003), Kevin Janssens (2007) ou encore Martha Canga Antonio (2016).

 

Né en 1987, Matteo Simoni est un acteur belge flamand qui a plus d’une corde à son arc. Il a déjà joué dans une multitude de films, séries de fiction et pièces de théâtre. Il a étudié à l’Institut Lemmens et dans la section théâtre de l’Institut Herman Teirlinck. En 2008, il a créé, avec ses collègues Stef Aerts, Marie Vinck et Bart Hollanders, la compagnie théâtrale FC Bergman. Cependant, il s’est fait connaître du grand public grâce à ses rôles de Smos dans la série Safety First (2013-2015) et Rocco Granata dans le drame biographique Marina (2013) de Stijn Coninx, un rôle qui lui a valu une nomination pour le prix du meilleur acteur aux Ensor. Depuis lors, on a pu l’apercevoir dans la série Callboys (2016). En 2018, il reviendra à la télévision avec De bende van Jan de Lichte, une série historique de Robin Pront, le réalisateur du film Les Ardennes, et au cinéma avec Patser, le très attendu nouveau long métrage du duo Adil El Arbi et Bilall Fallah qui sortira le 24 janvier dans les salles belges.

Le jury a choisi Matteo Simoni pour faire partie des Shooting Stars « car il a une forte présence et est capable de maîtriser des choses qui semblent a priori impossibles. Il dispose d’une grande palette d’expressions qui lui permettent de passer facilement du rire aux larmes comme il le montre avec conviction dans Patser ». 

Aux côtés de Matteo Simoni, l’édition 2018 des Shooting Stars accueillera Matilda de Angelis (Italie), Alba August (Suède), Michaela Coel (Royaume-Uni), Eili Harboe (Norvège), Irakli Kvirikadze (Géorgie), Franz Rogowski (Allemagne), Jonas Smulders (Pays-Bas), Réka Tenki (Hongrie) et Luna Wedler (Suisse). Les dix jeunes acteurs seront présentés officiellement lors du Festival International du Film de Berlin en février, où ils prendront part à un programme de quatre jours de workshops, conférences de presse et rencontres avec des experts de l’industrie dont des agents de casting, etc.

La première édition des Shooting Stars a eu lieu à la Berlinale en 1998. Michaël Pas en faisait partie. Il a été suivi par Filip Peeters (2001), Matthias Schoenaerts (2003), Lubna Azabal (2004), Marie Vinck (2005), Kevin Janssens (2007) et plus récemment, l’actrice de Black, Martha Canga Antonio (2016).

Le programme 
Shooting Stars est une initiative de l’European Film Promotion (EFP) qui cherche, depuis 20 ans, à donner un élan international à la carrière de jeunes talents européens prometteurs qui ont déjà fait leurs preuves dans leurs pays respectifs. Chaque année, 37 pays membres peuvent suggérer un candidat. Un jury international composé de professionnels de l’industrie choisit 10 Shooting Stars parmi les candidatures. Cette année, le jury était composé cette année de Eduardo Noriega (acteur espagnol et Shooting Star 1999), Mijke de Jong (réalisateur néerlandais), Ankica Juric Tilic (productrice croate), Nicole Schmied (directrice de casting autrichienne) et Mode Steinkjer (critique et historien du cinéma norvégien).



06/12/2017 Screen Flanders atteint un rendement économique historique à la veille de son cinquième anniversaire

Screen Flanders investira un total de 2.100.000 EUR répartis sur une sélection de dix nouvelles productions audiovisuelles, comme l’a confirmé aujourd’hui le Ministre de l’Economie Philippe Muyters. Parmi ceux-ci, on trouve le nouveau long métrage du réalisateur danois Thomas Vinterberg (Kursk), la nouvelle adaptation de la BBC du roman Les Misérables de Victor Hugo, la troisième saison de la série historique Versailles, le nouveau long métrage d’animation d’Ari Folman Where Is Anne Frank?, ainsi qu’Un Ange du réalisateur flamand Koen Mortier. En contrepartie de ces 2,1 million EUR, ces projets s’engageront à dépenser un total de minimum 16,53 millions EUR de dépenses audiovisuelles en Région flamande, générant par là même un rendement économique historique de 7,87 EUR par euro investi.
 
L’annonce du Ministre concerne la deuxième session de 2017 qui s’est clôturée le 8 septembre et qui marquait également le cinquième anniversaire du fonds économique. Lors de cette session, un total de 2.100.000 EUR a été octroyé à dix projets. L’aide accordée à chaque projet oscille entre 45.000 EUR et 400.000 EUR.
 
Ensemble, ces dix projets génèreront 16,53 millions de dépenses en Région flamande. Ceci équivaut à 7,87 EUR de dépenses purement audiovisuelles par euro investi, ce qui est le rendement économique le plus élevé depuis le lancement du fonds en 2012. A côté de cela, ces productions dépenseront toute une série de frais non éligibles pour une aide de Screen Flanders, telles que des dépenses dans le secteur de l’horeca, la finance ou le transport par exemple.
 
Parmi les projets retenus, on retrouve un large éventail de productions internationales telles que Kursk, le nouveau long métrage du réalisateur danois Thomas Vinterberg avec Matthias Schoenaerts et Colin Firth dans les rôles principaux, la nouvelle adaptation de la BBC du roman Les Misérables de Victor Hugo ou encore la troisième saison de la série historique Versailles, dont trois épisodes seront réalisés par le réalisateur flamand Pieter Van Hees. Screen Flanders a également accordé des aides à deux séries scandinaves : la coproduction belgo-norvégienne State of Hapiness et la série criminelle Cold Courage, coproduite avec la Finlande et l’Irlande. Les longs métrages animés Dragon Rider et Where Is Anne Frank?, du célèbre réalisateur Israélien Ari Folman, complètent la liste des coproductions internationales.
 
Le fonds économique a également sélectionné des projets locaux lors de cette session tels que le nouveau long métrage du réalisateur flamand Koen Mortier, Un Ange, le film jeune public Baba Yega The Movie et le troisième long métrage basé sur la série télévisée populaire FC De Kampioenen : Kampioenen Forever.
 
Vous pouvez consulter la liste complète des projets retenus pour une aide de Screen Flanders ci-dessous (titre, réalisateur (co-)producteur flamand, nationalité – genre) :
 
Un Ange
Réalisation : Koen Mortier
Producteur belge : Czar Film & TV
Nationalité : BE – NL, fiction
 
Baba Yega The Movie

Réalisation : Michael Van Ostade
Producteur belge : Geronimo
Nationalité : BE, fiction
 
Cold Courage
Réalisation : Agneta Fagerström Olsson
Coproducteur belge : A Private View
Nationalité : FI – BE – IE, fiction
 
Dragon Rider
Réalisation : Tomer Eshed
Coproducteur belge : Cyborn
Nationalité : DE – BE, animation
 
Kampioenen Forever
Réalisation : Jan Verheyen
Producteur belge : Gardner and Domm
Nationalité : BE, fiction
 
Kursk
Réalisation : Thomas Vinterberg
Coproducteur belge : Belga Productions
Nationalité : LU – BE, fiction
 
Les Misérables
Réalisation : Tom Shankland
Coproducteur belge : Czar Film & TV
Nationalité : GB – BE, fiction
 
State of Happiness
Réalisation : Petter Naess
Coproducteur belge : Lunanime
Nationalité : NO – BE, fiction
 
Versailles (saison 3)
Réalisation : Pieter van Hees, e.a.
Coproducteurs belges : Entre Chien et Loup, Zodiak Belgium
Nationalité : FR – BE, fiction
 
Where Is Anne Frank ?
Réalisation : Ari Folman
Producteurs belges : Purple Whale Films, Walking The Dog
Nationalité : BE – NL – LU, animation

25/08/2017 Le Fidèle de Michaël R. Roskam est l’envoi officiel de la Belgique aux Oscars®

Le Fidèle de Michaël R. Roskam est l’envoi officiel de la Belgique aux Oscars®. Le jury vient d’annoncer son choix. Le film pourra ainsi prétendre à l’Oscar® du Meilleur Film en Langue Etrangère qui sera décerné en mars 2018. Il s’agit du deuxième envoi aux Oscars® pour Michaël R. Roskam après celui de son premier film Rundskop/Bullhead qui a été nominé en 2011 et la troisième pour son producteur Bart Van Langendonck qui a vu son film D'Ardennen de Robin Pront en 2016.

Le Fidèle est le troisième long métrage de Michaël R. Roskam après Rundskop/Bullhead (2011) et la production américaine The Drop (2014). Dans ce film noir moderne, Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos (La Vie d'Adèle) sont les héros romantiques d’une histoire d’amour passionnée dont la toile de fond est le milieu du grand banditisme belge.

Roskam a écrit le film avec Thomas Bidegain (le scénariste de Dheepan et De rouille et d’os) et Noé Debré (Dheepan). Il a à nouveau collaboré avec Nicolas Karakatsanis pour la photographie comme c’était le cas pour Rundskop/Bullhead et The Drop. Alain Dessauvage a signé le montage et Raf Keunen la musique originale

Le Fidèle sera présenté début septembre en première mondiale au Festival du Film de Venise avant d’être projeté en compétition à Toronto. Le film sera distribué par KFD dans les salles belges et début novembre en France et aux Pays-Bas. Aux Etats-Unis et au Canada Le Fidèle sera distribué sous le titre Racer and the Jailbird.

Le jury pour l’envoi aux Oscars® était composé cette année de Dan Cukier (Universciné), André Joassin (Cinematek), Isabelle Molhant (Casa Kafka), Jos Van den Bergh (Cinema Zuid) et Catherine Wilmes (VRT) et présidé par Maud Van de Velde (20th Century Fox). 

Les films envoyés aux Oscars® seront visionnés dans les prochains mois par les membres du Foreign Language Committee de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences. Ceux-ci établiront en fin d’année une shortlist de neuf films. Cinq d’entre eux seront nominés aux Oscars®. Les nominations officielles pour les 90ème Academy Awards® seront annoncées le 23 janvier 2018 à Hollywood.

Les films belges flamands qui ont été envoyés précédemment sont D'Ardennen (2016), La Merditude des Choses (2009) et Ben X (2007). Outre Rundskop en 2011, d’autres films belges flamands ont été nominés aux Oscars® : The Broken Circle Breakdown (2013), Iedereen beroemd! (2000) et Daens (1992).

Le Fidèle est une production de Bart Van Langendonck pour Savage Film, en coproduction avec Pierre-Ange Le Pogam de Stone Angels en France, Peter Bouckaert de Eyeworks, Jean-Yves Roubin de Frakas Productions et la RTBF. Le film a été coproduit pour la Hollande par Maarten Swart de Kaap Holland Film BV et Bruno Felix & Femke Wolting de Submarine.

Le Fidèle a vu le jour grâce notamment au soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre/Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Il a également reçu l’aide du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz, ainsi que du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, screen.brussels et Wallimage.

22/08/2017 Trois coproductions de Screen Flanders en sélection à Toronto


Le Festival de Toronto vient d’annoncer que I Kill Giants du réalisateur oscarisé Anders Walter (9 MeterHelium), une coproduction qui a reçu le soutien de Screen Flanders, sera présenté en première mondiale au Festival International du Film de Toronto (TIFF, 7-17 septembre). Ce film produit par Umedia sera présenté dans la section Discovery de TIFF Kids. Les autres coproductions Le Fidèle de Michaël R. Roskam et 55 Steps de Bille August sont les deux autres coproductions ayant bénéficié d’une aide de Screen Flanders qui seront présentées à Toronto. 
 
I Kill Giants est le premier long métrage du réalisateur danois Anders Walter, qui a remporté un Academy Award® for Best Live Action Short Film pour son court métrage Helium en 2014. I Kill Giants s’inspire du “comic” américain éponyme de Joe Kelly et Ken Niimura  qui raconte l’histoire d’une jeune fille marginale, qui lutte au quotidien contre des monstres réels et imaginaires alors que son monde est occupé à s’écrouler.
 
La jeune Madison Wolfe (True DetectiveJoy), sera entourée de Zoe Saldana, que l’on connaît notamment pour ses rôles dans Avatar, Star Trek et Gardiens de la Galaxie. Derrière la caméra, de nombreux Belges ont participé au projet dont le producteur exécutif Bart Eycken et les responsables de départements Hans Reynaerts (grip), Johan Maertens (son), Charlotte Willems et Charlotte Goethals (costumes), Evie Hamels (maquillage) et Eric De Wulf (SFX). Le tournage s’est posé durant 11 jours dans les Studios AED à Lint, mais de nombreuses autres sociétés locales ont presté des services pour la lumière et le matériel.  
 
I Kill Giants est une production de Umedia (SubmergenceWhat Happened to Monday), en collaboration avec la société 1492 Pictures / Ocean Blue Entertainment du réalisateur et producteur Chris Columbus (Home AloneMrs. DoubtfireHarry Potter and the Sorcerer's Stone), Kim Magnusson, Kyle Franke, Man of Action Entertainment et XYZ Films. Le film a reçu le soutien de Ingenious et a été financé par Umedia.
 
Hormis I Kill Giants, le festival accueillera également le troisième long métrage du réalisateur belge Michaël R. Roskam (Rundskop/BullheadThe Drop) au sein du programme Special Presentations. Dans ce film noir moderne, Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos (La Vie d'Adèle) sont les héros romantiques d’une histoire d’amour passionnée dont la toile de fond est le milieu du grand banditisme belge.
 
Le Fidèle est une production de Savage Film (Rundskop/BullheadD'Ardennen), en coproduction avec Eyeworks, Frakas Productions, la RTBF, Stone Angels pour la France et Kaap Holland Film BV et Submarine pour les Pays-Bas. Kinepolis Film Distribution (KFD) distribuera Le Fidèle le 4 octobre dans les salles belges.
 
Enfin, la coproduction belge 55 Steps, du lauréat de la Palme d’Or et d’un Oscar, Bille August (Les MisérablesThe Best IntentionsPelle The Conqueror), sera également présentée à Toronto où le film fera l’objet d’une première mondiale lors d’une séance de gala au Roy Thomson Hall.
 
Cette coproduction belgo-allemande a recruté le Belge Johan Heldenbergh (The Broken Circle BreakdownThe Zookeeper’s Wife) que l’on pourra voir aux côtés de Hilary Swank (Boys Don’t CryMillion Dollar Baby) et Helena Bonham Carter (SuffragetteThe King's Speech). Le scénario de Mark Bruce Rosin s’inspire de l’amitié singulière entre Colette Hughes et Eleanor Riese qui se sont battues pour les droits des patients psychiatriques à la fin des années 1980.
 
55 Steps est une production de la maison de production allemande Elsani Film en coproduction avec MMC Movies Köln et les Belges de Potemkino Port. Les ventes internationales du film sont assurées par Sony Pictures Worldwide Acquisitions.

Le Fonds Economique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz, a soutenu tous les projets mentionnés dans ce communiqué. Le Fidèle a également obtenu l’aide du Fonds Audiovisuel de Flandre / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz.

Image: I Kill Giants - Courtesy of XYZ Films

27/07/2017 Le Fidèle de Michaël R. Roskam en sélection à Venise

Le Fidèle, le troisième long métrage de Michaël R. Roskam (Rundskop/BullheadThe Drop), sera présenté en première mondiale en Sélection Officielle à Venise (Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, 30 août–9 sept.).

« Etant donné que Le Fidèle est avant tout une histoire d’amour, j’ai toujours secrètement espéré qu’il serait montré à Venise », a commenté Michaël R. Roskam à l’annonce de la sélection, « la ville de l’amour et celle de l’un des festivals les plus importants au monde. Pouvoir y montrer le film en première mondial, c’est juste fantastique ! »

Le Fidèle est le troisième long métrage de Roskam, après Rundskop/Bullhead qui lui a valu une nomination aux Oscar et la production américaine The Drop. Dans ce film noir moderne, Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos (La Vie d'Adèle) sont les héros romantiques d’une histoire d’amour passionnée dont la toile de fond est le milieu du grand banditisme belge.

Lorsque Gino rencontre Bénédicte, c’est la passion. Totale. Incandescente. Mais Gino a un secret. De ceux qui mettent votre vie et votre entourage en danger. Alors Gino et Bénédicte vont devoir se battre envers et contre tous, contre la raison et contre leurs propres failles pour pouvoir rester fidèles à leur amour.

Roskam a écrit le film avec Thomas Bidegain (le scénariste de Dheepan et De rouille et d’os) et Noé Debré (Dheepan). Il a à nouveau collaboré avec Nicolas Karakatsanis pour la photographie comme c’était le cas pour Rundskop/Bullhead et The Drop. Alain Dessauvage a signé le montage et Raf Keunen la musique originale.

Le Fidèle est une production de Bart Van Langendonck pour Savage Film (Rundskop/BullheadLes Ardennes), en coproduction avec Peter Bouckaert de Eyeworks, Jean-Yves Roubin de Frakas Productions et la RTBF. Le film a été coproduit en France par Pierre-Ange Le Pogam de Stone Angels et aux Pays-Bas par Maarten Swart de Kaap Holland Film BV ainsi que Bruno Felix & Femke Wolting de Submarine.

Après sa première mondiale au 74ème Festival du Film de Venise, en sélection officielle hors compétition, Kinepolis Film Distribution (KFD) sortira Le Fidèle le 4 octobre sur les écrans belges. Il sortira en France (Pathé) et en Hollande (Paradiso Filmed Entertainment) début octobre. Aux Etats-Unis, c’est le nouveau distributeur Neon, créé par le duo de choc formé par Tim League et Tom Quinn, qui mettra le film en salles.

Le Fidèle a vu le jour grâce notamment au soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Il a également reçu l’aide du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz, ainsi que du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, screen.brussels et Wallimage.

13/06/2017 Screen Flanders investit 1,4 million d’euros dans sept productions audiovisuelles

Comme l’a confirmé aujourd’hui le Ministre de l’Economie Philippe Muyters, Screen Flanders investira un total de 1.400.000 EUR répartis sur une sélection de sept productions audiovisuelles. Parmi les projets retenus, on trouve aussi bien des séries et films internationaux que des productions locales. C’est ainsi que le fonds accordera ses aides aussi bien à la deuxième saison de la série criminelle internationale The Team, qu’à la co-production belgo-française A Blue Bird in My Heart dont les rôles principaux seront interprétés par Roland Moller (Under sandet), Lola Le Lann (Un moment d'égarement) et Veerle Baetens (Alabama MonroeUn début prometteur), ou encore la série animée Vos en Haas (Bernard et Lola). En contrepartie de ces 1,4 million EUR, ces projets s’engageront à dépenser un total de minimum 9,32 millions EUR de dépenses audiovisuelles en Région flamande.

L’annonce du Ministre concerne la première session de 2017 qui s’est clôturée le 3 mars et lors de laquelle un total de 1.400.000 EUR a été octroyés à sept projets. L’aide accordée à chaque projet oscille entre 60.000 EUR et 400.000 EUR. Ensemble, ces sept projets seront responsables de 9,32 millions de dépenses en Région flamande. Ceci équivaut à 6,66 EUR de dépenses purement audiovisuelles par euro investi, ce qui est le rendement économique le plus élevé depuis le lancement du fonds en 2012. A côté de cela, ces productions dépenseront toute une série de frais non éligibles pour une aide de Screen Flanders, telles que des dépenses dans le secteur de l’horeca, la finance ou le transport par exemple.
 
Parmi les projets retenus, on retrouve un large éventail de productions internationales telles que la deuxième saison de la série criminelle internationale The Team dont un des rôles principaux sera interprété par Lynn Van Royen (Beau Séjour), la saga historique Redbad réalisée par le Hollandais Roel Reiné (InhumansThe Admiral) qui raconte l’histoire épique du roi médiéval des Frison et sa bataille contre l'évangélisation de ses États, ou encore le co-production belgo-allemande Brechts Dreigroschenfilm, basée sur l’opéra renommé de l’écrivain allemand. La co-production belgo-française A Blue Bird in My Heart (aka The Dishwasher) avec Roland Moller, Lola Le Lann et Veerle Baetens dans les rôles principaux complète la liste.
 
Le fonds Screen Flanders a également sélectionné des projets locaux tels que le premier long-métrage du réalisateur Maarten Moerkerke, Verborgen verlangen, le film jeune public Helden boven alles et la série animée Vos en Haas (Bernard et Lola), inspirée des livres d’enfants éponymes de Sylvia Vanden Heede illustrés par Thé Tjong-Khing.
 
Vous pouvez consulter la liste complète des projets retenus pour une aide de Screen Flanders ci-dessous (titre, réalisateur (co-)producteur flamand, nationalité – genre) :
 
A Blue Bird in My Heart (aka The Dishwasher)
Réalisation : Jérémie Guez
Co-producteur belge : Umedia Production Services
Nationalité : FR – BE, fiction

Brechts Dreigroschenfilm
Réalisation : Joachim Lang
Co-producteur belge : Velvet Films
Nationalité : DE – BE, fiction
 
Helden boven alles
Réalisation : Geerard Van de Walle 
Producteur flamand : Hotel Hungaria
Nationalité : BE, fiction
 
Redbad 
Réalisation : Roel Reiné
Co-producteur flamand : Bulletproof Cupid
Nationalité : NL – BE, fiction
 
The Team 2
Réalisation : Kasper Gaardsoe
Co-producteur flamand : Lunanime
Nationalité : DE – DK – BE, fiction

Verborgen verlangen
Réalisation : Maarten Moerkerke
Producteur flamand : Menuet
Nationalité : BE, fiction
 
Vos & Haas
Réalisation : Tom Van Gestel, Mascha Halberstad
Producteur flamand : Walking The Dog
Nationalité : BE – NL – LU, animation
 

17/03/2017 Screen Flanders investit 1,45 million d’euros dans neuf productions audiovisuelles

Screen Flanders investira un total de 1.450.000 EUR répartis sur une sélection de neuf productions audiovisuelles, comme l’a confirmé aujourd’hui le Ministre de l’Economie Philippe Muyters. Parmi les projets retenus, on trouve aussi bien des séries et films internationaux que des productions locales. C’est ainsi que le fonds accordera ses aides aussi bien à la série criminelle belgo-suédoise Hassel qu’au nouveau film du duo Adil El Arbi et Bilall Fallah, Patser, ou encore à The Angel Makers du réalisateur anglais Jon Amiel dont les rôles principaux seront interprétés par la star de Mad Men, Christina Hendricks, et Emily Watson. En contrepartie de ces 1,45 million EUR, ces projets s’engageront à dépenser un total de minimum 9,4 millions EUR de dépenses audiovisuelles en Région flamande.

L’annonce du Ministre concerne la troisième session de 2016 qui s’est clôturée le 9 décembre et lors de laquelle un total de 1.450.000 EUR ont été octroyés à neuf projets. L’aide accordée à chaque projet oscille entre 75.000 EUR et 380.000 EUR. Ensemble, ces neuf projets seront responsables de 9,4 millions de dépenses en Région flamande. Ceci équivaut à 6,49 EUR de dépenses purement audiovisuelles par euro investi. A côté de cela, ces productions dépenseront toute une série de frais non éligibles pour une aide de Screen Flanders, telles que des dépenses dans le secteur de l’horeca, la finance ou le transport par exemple.

Parmi les projets retenus, on retrouve un large éventail de productions internationales telles que The Angel Makers du réalisateur anglais Jon Amiel avec les actrices Christina Hendricks et Emily Watson, la série criminelle belgo-suédoise Hassel réalisée par Amir Chamdin et Eshref Reybrouck, ou encore la coproduction belgo-allemande Electric Girl de Ziska Riemann et les séries de fiction belgo-néerlandaises Grenslanders et Fenix. Le fonds Screen Flanders a également choisi des projets locaux tels que le long métrage Patser du duo Adil El Arbi et Bilall Fallah, le film jeune public Rosie & Moussa de Dorothée van den Berghe et Niet Schieten de Stijn Coninx, un film inspiré du livre éponyme sur les tueurs du Brabant. Coureur, un premier film autobiographique de Kenneth Mercken complète la liste.

Vous pouvez consulter la liste complète des projets retenus pour une aide de Screen Flanders ci-dessous (titre, réalisateur (co-)producteur flamand, nationalité – genre) :

The Angel Makers        
Réalisation : Jon Amiel            
Co-producteur belge : Umedia Production Services      
Nationalité : UK – BE, fiction

Coureur            
Réalisation : Kenneth Mercken 
Producteur flamand : CZAR TV 
Nationalité : BE – IT – NL, fiction

Electric Girl      
Réalisation : Ziska Riemann
Co-producteur flamand : A Private View                       
Nationalité : DE – BE, fiction

Fenix
Réalisation : Shariff Korver       
Co-producteur flamand : A Private View                       
Nationalité : NL – BE, fiction  

Grenslanders   
Réalisation : Erik de Bruyn
Co-producteur flamand : Eyeworks Film & TV Drama               
Nationalité : NL – BE, fiction

Hassel 
Réalisation : Amir Chamdin, Eshref Reybrouck 
Co-producteur flamand : Lunanime      
Nationalité : SE – BE, fiction 

Niet Schieten   
Réalisation : Stijn Coninx         
Producteur flamand : Eyeworks Film & TV Drama 
Nationalité : BE – NL, fiction

Patser  
Réalisation : Adil El Arbi, Bilall Fallah 
Producteur flamand : A Team Productions      
Nationalité : BE – NL, fiction

Rosie & Moussa           
Réalisation : Dorothée van den Berghe            
Producteur flamand : Caviar Antwerp 
Nationalité : BE – NL, fiction

27/01/2017 Flanders on the Spotlight at Cartoon Movie

Flanders will be the guest of honour at this year’s edition of Cartoon Movie (8-10 March), Europe’s prime pitching and co-production platform for animated features. Some 10 animation producers from Flanders will present themselves during the event as the ‘Flandriens of Animation’. Three Flemish projects and five co-productions from Flanders will also be pitched at Cartoon Movie.

In total, 55 European projects have been invited to Cartoon Movie, which is being held in the city of Bordeaux this year. The event puts the spotlight on a specific region for the first time, with Flanders being granted the honours for this inaugural edition. Over the years, Flemish animation producers have played an important role in international co-productions, contributing to Oscar-nominated films such as The Triplets of Belleville, The Secret of Kells and A Cat in Paris. Flanders also has a strong record at Cartoon Movie, with companies like Grid Animation, Walking The Dog, nWave Pictures and Vivi Film all collecting Cartoon Movie Tributes as Producers of the Year.

Projects pitching at Cartoon Movie in 2017 include three features initiated in Flanders: Canaan, produced by Tondo; Crazy Island (Grid Animation); and ZOOks (Sancta/Potemkino). The line-up also includes five co-productions with Flanders: Fox & Hare Save the Forest; Hump; and Charlotte (co-producer Walking The Dog); Ploey – You Never Fly Alone (Cyborn); and The Siren (Lunanime).

Animation hub

Flanders is home to more than 20 animation production companies, 10 of them with theirown studios. These companies released 11 features and 12 series (including minority coproductions) between 2013 and 2016, and have 25 features and 30 series in the pipeline for 2017-18. Having garnered valuable know-how and experience by involving itself in international co-productions in the past, the Flanders region has matured and is gradually making the shift to initiating high-end majority Flemish animation projects.

In 2016, the Flanders Audiovisual Fund (VAF) / Film Fund gave over 2.1 million EUR to 22 animated projects (including co-productions), while the VAF/ Media Fund channelled 1,260,000 EUR into 11 animated series. Screen Flanders, which supports audiovisual productions that spend part of their budget within the region, provides an annual average of 912,000 EUR to animation projects. And an additional average of 14 million EUR in private investment flows into animation every year from Flanders thanks to the Tax Shelter Incentive.

Flandriens of Animation

In Bordeaux, several Flemish producers will present themselves and their upcoming projects at Cartoon Movie through presentation videos created especially for the occasion. 

Among them is Cyborn, a 3D animation specialist currently (co-)producing such feature films as Ploey and Hubris; and Fabrique Fantastique, whose animators are working on kids’ TV series Sir Mouse and Eric and the Tick-Tocks. Animation studio Lunanime specialises in 2D animation; has contributed to such films as A Cat in Paris and Phantom Boy; and has several other co-productions in the pipeline including Funan, Tulip, The Siren and I Lost My Body.

Having scored an international hit with the short film 850 Meters, creative studio Thuristar co-produced its TV spin-off My Knight and Me and is currently developing new TV projects Roger Flambé: (Animated) Actor and Mush-Mush and the Mushables, as well as the feature film Mêh, Sheep in Wolf’s Armor.

Walking The Dog’s animation filmography stretches from The Congress and A Monster in Paris to Jack and the Cuckoo-Clock Heart. The independent studio is currently working on Another Day of Life and has several co-productions - including Hieronymus, Hump and Charlotte - under way.

After exploring the horrors of WWI in Cafard, Tondo Films has turned its attention to another upheaval in European history with Canaan, Jan Bultheel’s second feature. The film will be pitched at Cartoon Movie. 

Also pitching at the event is Grid Animation, which co-produced Ooops! Noah is Gone and is now busy developing productions and co-productions such as Troll and the OliverMarnie’s World and Harvie and the Magic Museum. Grid will be pitching Crazy Island at Cartoon Movie. And with ZOOks, produced by Potemkino and SANCTA, a third project from Flanders has also been invited for the pitching sessions.

The Flemish animation producers attending Cartoon Movie will unite under the banner ‘The Flandriens of Animation’, a reference to the do-or-die racing cyclists who force their bikes over the cobbled roads and murderous hills of Flanders, oblivious to the cold and rain. The same kind of grit and determination could be said to have driven Flemish animation producers to scale new heights, using their skills to emerge from the peloton and grab the yellow jersey.

On the strength of its eight selected projects this year (including five co-productions), Flemish animation will appear as a constant thread throughout Cartoon Movie. There will be presentations of Flemish studios during ‘Croissant Shows’, and a Farewell Cocktail with famous Flemish beers and tasty Belgian fries.

The Spotlight on Flanders is organised by the economic fund Screen Flanders, an initiative under the aegis of Flemish Economic Affairs Minister Philippe Muyters and Flemish Cultural Affairs Minister Sven Gatz, in co-operation with Casa Kafka Pictures, Galaxy Studios, t-theater, Ketnet, Creative Europe Media Desk Flanders and the General Representation of the Government of Flanders in France.

21/12/2016 Screen Flanders soutient son 100ème projet et dépasse les 100 millions d’euros de dépenses en Région

Le Fonds Economique Screen Flanders a, lors de sa deuxième session de 2016, accordé une aide à son 100ème projet audiovisuel, comme l’a confirmé aujourd’hui le Ministre de l’Economie Philippe Muyters. Depuis la création du fonds en 2012, plus de 21,7 millions d’euros ont été investis dans 102 productions audiovisuelles. A ces investissements, sont associées des dépenses d’un montant de 102,7 millions d’euros en Région flamande. Chaque euro investi a donc généré en moyenne 4,72 EUR de dépenses audiovisuelles. Parmi ces 102 projets et ceux retenus lors de la dernière session, on retrouve un large éventail de genres autant au niveau des productions majoritaires que des coproductions internationales.
  
La deuxième session de 2016, qui s’est clôturée le 9 septembre, comptabilise un total de 1.535.000 EUR octroyés à 10 projets. L’investissement de Screen Flanders dans chaque projet oscille entre 70.000 EUR et 300.000 EUR. Ensemble, ces 10 productions dépenseront environ 9,6 millions d’euros en Région flamande.  
 
Parmi les projets retenus, on trouve des films « grand public » tels que Alleen Eline et H.I.T. ainsi que Façades, le nouveau long métrage de Kaat Beels & Nathalie Basteyns et Vele Hemels de Jan Matthys qui s’inspire du roman éponyme de Griet Op de Beeck.
 
Le jury a également sélectionné des coproductions internationales telles que les longs métrages d’animation Harvie and the Magic Museum et Heinz, la coproduction belgo-polonaise The Mute et Rattrapage, une collaboration avec la France. Enfin, il y a également le long métrage I Kill Giants du réalisateur oscarisé Anders Walter basé sur le comic book de Joe Kelly et la deuxième saison de la série norvégienne Occupied.
 
Vous pouvez consulter la liste complète des projets retenus lors de la deuxième session 2016 ci-dessous (titre, réalisateur (co-)producteur flamand, nationalité – genre):
 
Alleen Eline
Réalisation: Hugo Van Laere
Producteur majoritaire flamand: Marmalade
Nationalité: BE – NL, fiction
 
Façades
Réalisation: Kaat Beels & Nathalie Basteyns
Producteur flamand: deMENSEN
Nationalité: BE, fiction
 
Harvie and the Magic Museum
Réalisation: Martin Kotik, Inna Evlannikova
Producteur majoritaire: Rolling Pictures
Coproducteur flamand: Grid Animation
Nationalité: CZ – RU –  FR – BE; animation
 
Heinz
Réalisation: Piet Kroon
Producteur majoritaire: BosBros
Coproducteur flamand: Fabrique Fantastique
Nationalité: NL – BE, animation
 
H.I.T.
Réalisation: Mathias Temmermans
Producteur flamand: Zodiak Belgium
Nationalité: BE, fiction
 
I Kill Giants
Réalisation: Anders Walter
Producteur majoritaire: IKG Films Limited
Coproducteur belge: Umedia Production Services
Nationalité: BE – GB – IE, fiction
 
The Mute
Réalisation: Bartek Konopka
Producteur majoritaire: Otter Films
Coproducteur flamand: Earlybirds Films
Nationalité: PL – BE, fiction
 
Occupied II
Réalisation: Erik Skjoldbjaerg
Producteur majoritaire: Yellow Bird Norge AS
Coproducteur flamand: Lunanime
Nationalité: NO – BE, fiction
 
Rattrapage
Réalisation: Tristan Séguéla
Producteur majoritaire: Les Films du 24
Coproducteur belge: Umedia Production Services
Nationalité: FR – BE, fiction
 
Vele Hemels
Réalisation: Jan Matthys
Producteur majoritaire flamand: Caviar Antwerp
Nationalité: BE – NL, fiction
 
Aux côtés des dépenses audiovisuelles directes, les productions retenues par le Fonds Screen Flanders ont également généré des dépenses indirectes dans le secteur horeca, les transports, les services financiers, etc. L’impact des investissements du fonds ne se limite donc pas au secteur audiovisuel.  
 
Le montant moyen d’aides octroyées par projet pour ces 102 projets s’élève à 213.333 EUR. La plus grande partie de ceux-ci sont des fictions (70%), suivies par des films d’animation (12%), des séries de fiction (8%), des séries d’animation (7%) et des documentaires (3%).
 
Screen Flanders privilégie les coproductions internationales qui choisissent  de faire leurs prises de vue en Flandre et font appel à des techniciens ou des prestataires de services flamands pour la production ou la postproduction. C’est grâce à cela que la Flandre a pu accueillir des tournages de réalisateurs de renommée internationale tels que Wolfgang Becker (Me & Kaminski), Bille August (55 Steps), Terence Davies (A Quiet Passion), Peter Greenaway (Eisenstein in Guanajuato), Kathrine Windfeld (The Team), Cristiano Bortone (Coffee), Jaco Van Dormael (Le tout nouveau testament), Mike Van Diem (De Surprise) et Alex van Warmerdam (Schneider versus Bax).
 
Les studios d’animation flamands ne sont pas en reste puisqu’ils ont pu travailler sur des projets prestigieux tels que Jack et la Mécanique du CœurAstérix: Le Domaine des Dieux, Oups j’ai raté l’archePhantom Boy et Richard the Stork.
 
Bien entendu, Screen Flanders a également apporté son soutien à de nombreuses productions locales telles que de grands films populaires comme Kampioen zijn blijft plezant!Safety First - The MovieBowling Balls et Wat mannen willen et des films qui ont connu une très belle carrière internationale comme Belgicad’Ardennen et Le Ciel Flamand.

30/08/2016 D’Ardennen représentera la Belgique aux Oscar

Le premier long métrage de Robin Pront, D’Ardennen, sera l’envoi officiel de la Belgique pour la course aux Oscar. Ainsi en a décidé un jury de quatre professionnels belges du secteur. Ce thriller, interprété par Veerle Baetens, Kevin Janssens et Jeroen Perceval, concourra pour l’Oscar du Meilleur Film en Langue Etrangère.

D’Ardennen a été présenté l’an dernier en première mondiale au Festival International du Film de Toronto avant de faire l’ouverture du Film Fest Gent et d’être projeté dans de nombreux autres festivals tels que Rotterdam, Glasgow, Cleveland et Les Arcs. L’agent de ventes Attraction Distribution a trouvé des acheteurs pour le film aux Pays-Bas, en Suède, en France, en Italie, en Grande-Bretagne ainsi qu’aux Etats-Unis, où le distributeur Film Movement sortira le film à la fin de cette année entre autres à Los Angeles et New York. Les droits de remake ont eux aussi déjà été cédés pour les Etats-Unis et des négociations sont en cours avec la Corée.

La semaine dernière, les European Film Awards ont annoncé que D’Ardennen a été repris sur une shortlist de 50 films européens. En tant que candidat officiel de la Belgique aux Oscar, le film de Robin Pront sur la relation difficile entre deux frères tentera désormais également ses chances outre-Atlantique.

Bart Van Langendonck de Savage Film, le producteur de D’Ardennen, connaît bien les rouages de la course aux Oscar puisqu’il a accompagné Rundskop/Bullhead qui était nominé en 2012. Si D’Ardennen parvient à décrocher une nomination, ce sera l’occasion pour Veerle Baetens de refouler le tapis rouge après la nomination de The Broken Circle Breakdown/Alabama Monroe en 2014.

Tous les films envoyés par leurs pays respectifs seront visionnés dans les prochains mois par des membres de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences qui sont inscrits au Foreign Language Committee. Ils proposeront dans un premier temps une shortlist de maximum neuf titres à la fin décembre. Les nominations aux Oscar ne seront quant à elles annoncées que le 24 janvier 2017. La cérémonie de remise des Oscar aura lieu le 26 février.

Le premier Oscar du Meilleur Film en Langue Etrangère tel que nous le connaissons actuellement a été remis en 1956 et le prix célèbre donc cette année son soixantième anniversaire. Le jury qui a décidé de l’envoi de la Belgique aux Oscar cette année était composé de Juliette Duret de Bozar Cinema, du réalisateur Frédéric Fonteyne, de la scénariste Malin-Sarah Gozin et de la réalisatrice Nathalie Basteyns.

D’Ardennen est une production de Bart Van Langendonck pour Savage Film en coproduction avec Eyeworks et PRPL/Bastide Films aux Pays-Bas. Le film a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz et a également reçu l'aide de Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l'Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Gatz.

13/08/2016 L’actrice belge Barbara Sarafian remporte le Prix de la Presse à Locarno

L’actrice belge Barbara Sarafian a remporté hier soir le Prix Boccalino d'Oro de la Meilleure Actrice au Festival International du Film de Locarno. Ce prix, attribué par un jury indépendant de critiques de presse, lui a été remis pour sa prestation - aux côtés notamment d’Alexandra Lamy - dans le nouveau long métrage de Christophe Van Rompaey, Vincent. Le film a été présenté en première mondiale ce vendredi soir dans le cadre du festival suisse. En Belgique, il sera distribué le 31 août.
 
Dans Vincent, Sarafian interprète la mère du personnage principal, Vincent, 17 ans, un activiste écologiste prêt à tout pour sauver le monde. Il enquiquine toute sa famille par son jusqu’auboutisme dans sa quête de diminution de leur empreinte écologique. Il finit par convaincre sa tante Nikki (Alexandra Lamy), une femme un peu fantasque, de le conduire en France. Celle-ci se sent investie de la mission de réinsuffler un peu d’optimisme au jeune Vincent qui se prépare à mettre en place une action de protestation extrême à Paris. 
 
Le jury a remis le prix à l’actrice pour "la manière dont elle donne vie à la figure maternelle dans un film sur les errances d’un fils". L’actrice a reçu le prix en mains propres lors de la cérémonie qui a eu lieu dans la galerie d’art Il Rivellino.
 
Vincent a été présenté hier soir en première mondiale en plein air sur la célèbre Piazza Grande de Locarno. Sarafian était accompagnée de l’acteur principal Spencer Bogaert et du producteur Dries Phlypo pour présenter le film aux 8.000 spectateurs présents qui représentent également le plus important jury public à attribuer un prix, c’est-à-dire celui du meilleur film présenté sur la Piazza Grande. Ce Prix du Public est assorti d’une dotation de 30.000 CHF (environ 27.500 EUR).
 
Vincent est la seconde collaboration entre l’actrice gantoise et le réalisateur Christophe Van Rompaey. En 2008, elle tenait le rôle principal dans Moscow-Belgium (Aanrijding in Moscou), lauréat du Grand Prix de la Semaine de la Critique. Depuis lors, elle a joué dans de nombreux films dont Zot van A., Bullhead (Rundskop), Allez, Eddy!Brasserie Romantiek et Everybody Happy, ainsi que dans des séries telles que Clan et In Vlaamse velden
 
Vincent a été écrit par Jean-Claude van Rijckeghem qui a produit le film avec Dries Phlypo de la maison de production gantoise A Private View (Trouw met mij, Adem). David Williamson a signé l’image, Alain Dessauvage le montage et Nicolas Repac la musique. Paradiso Filmed Entertainment distribuera le film le 31 août dans les salles belges. Les ventes internationales sont assurées par la société Beta Cinema basée à Munich.
 
Vincent a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF)/Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Le fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l'Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Gatz, a également investi dans le film. 

09/08/2016 Everybody Happy en sélection à Montréal



Everybody Happy, le nouveau long métrage de Nic Balthazar, sera présenté en première mondiale fin août au Festival des Films du Monde de Montréal (25 août – 5 septembre) au sein de la compétition principale. 
 
C’est avec grand plaisir que Nic Balthazar retournera à Montréal. En 2007, son premier long métrage Ben X y avait remporté à la fois le Grand Prix des Amériques, le Prix du Public et le Prix du Jury Œcuménique. Le troisième film de Balthazar, Everybody Happy, est une parabole sur le fait que nous pouvons tous nous retrouver brusquement en marge de la société. Le personnage principal, Ralph Hartman, est un comédien de stand-up tourmenté, au bord du burn-out, confronté à des questions existentielles exacerbées par l’émergence d’un jeune concurrent brillant. Heureusement, Laura Maris semble comprendre son problème.

Les rôles principaux sont interprétés par Peter Van den Begin, Barbara Sarafian et Josse De Pauw aux côtés de Jeroen Leenders, Rik Verheye, Leen Dendievel, Kamal Kharmach et Veerle Malschaert.
 Le film sera présenté en première mondiale à Montréal dans la Compétition Mondiale. Après Ben X, des films tels que AdemHasta la vista et Le verdict (Het vonnis) ont également remporté des prix à Montréal. Le film sera distribué le 28 septembre en Belgique par KFD après une présentation au Festival du Film d’Ostende le 9 septembre.
 
Le Festival des Films du Monde de Montréal fête cette année son 40ème anniversaire et attribuera à cette occasion un montant record de un million de dollars aux films en compétition. Au sein de la Compétition Mondiale, 
Everybody Happy concourt pour le prix principal qui est assorti d’une dotation de 250.000 dollars tandis que les films de la Compétition des premiers longs peuvent prétendre à des prix de 110.000, 50.000 et 40.000 dollars. 

Peter Bouckaert a produit Everybody Happy pour Eyeworks Film & TV Drama. Everbody Happy a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Le film a également obtenu l’aide du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

28/07/2016 King of the Belgians et Coffee au Festival de Venise

King of the Belgians de Peter Brosens et Jessica Woodworth fera partie de la sélection du 73ème Festival International du Film de Venise (31 août-10 septembre). La coproduction Coffee du réalisateur italien Cristiano Bortone fera l’objet d’une séance spéciale au Venice Days, le programme annexe du festival.

Après leur triptyque KhadakAltiplano et La cinquième saison, Brosens & Woodworth nous reviennent avec King of the Belgians, l’histoire d’un monarque belge fictif, Nicolas III, qui est en visite officielle à Istanbul lorsque son pays se déchire brusquement. Il doit rentrer d’urgence mais une tempête solaire bloque le trafic aérien et les télécommunications. Avec l’aide d’un réalisateur anglais et d’un groupe de chanteuses bulgares, Sa Majesté et son entourage parviennent à quitter la Turquie et s’embarquent dans une odyssée incognito à travers les Balkans lors de laquelle le Roi va être confronté à la vraie vie et apprendre à mieux se connaître lui-même.

"C’est un honneur de pourvoir à nouveau représenter la Belgique avec cette fois un road movie dans lequel la société belge se perd dans les Balkans", explique Jessica Woodworth. "Nous étions extrêmement surpris et contents lorsqu’Alberto Barbera – le directeur du Festival – nous a confirmé en avril déjà après une projection d’une copie de travail qu’il voulait le film", commente Peter Brosens. 

Les rôles principaux sont interprétés par Peter Van den Begin, Titus De Voogdt, Lucie Debay et Bruno Georis. L’image est signée Ton Peters, le montage David Verdurme et la musique Michel Schöpping. Bo Films a produit King of the Belgians en coproduction avec Entre Chien et Loup, les néerlandais de Topkapi Films et Art Fest en Bulgarie. Il sortira le 30 novembre dans les salles belges. Les ventes internationales sont assurées par Pamela Leu de Be for Films.

Enfin, le programme annexe Venice Days a également annoncé que le film coproduit par Bart van Langendonck pour Savage FilmCoffee de Cristiano Boutonne, avec notamment Koen De Bouw et Charlotte De Bruyne, fera l’objet d’une séance spéciale. 

King of the Belgians et Coffee ont obtenu le soutien de Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz. King of the Belgians a également bénéficié de l’aide du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. 

26/07/2016 Le Ciel Flamand et A Quiet Passion en sélection à San Sebastián

Le Ciel Flamand, le nouveau long métrage de Peter Monsaert, sera présenté au Festival International du Film de San Sebastián (16-24 septembre) dans le cadre du programme New Directors dont le prix principal est assorti d’une dotation de 50.000 EUR ainsi que le Prix du Jury de la Jeunesse. La coproduction A Quiet Passion du réalisateur britannique Terence Davies sera présenté au festival dans le programme compétitif Zabaltegi-Tabakaleri.
 
'Je suis particulièrement honoré de pouvoir présenter le film dans un festival aussi prestigieux que San Sebastián,' commente Monsaert. 'Et qui plus est, dans la compétition officielle New Directors. Nous avons travaillé extrêmement dur pour faire du film ce qu’il est aujourd’hui: un portrait sensible et tout en finesse d’une famille prête à tout pour s’offrir un avenir commun. Le fait que ceci soit apprécié à l’étranger me conforte dans l’idée que nous avons fait un film puissant et universel. Je suis aussi très fier du film et de tous ceux qui y ont contribué.'

Le Ciel Flamand est le second long métrage de Peter Monsaert après Offline. Monsaert en a également écrit le scénario. Le film raconte l’histoire de trois générations de femmes : Monique, Sylvie et Eline. Monique exploite avec sa fille Sylvie un bordel sur la route quelque part entre la Flandre Occidentale et la France. Eline, six ans, la fille de Sylvie, est fascinée par le lieu de travail mystérieux de sa mère et de sa grand-mère car elle ne peut jamais y entrer. Un événement dramatique va secouer leurs petites vies et mettre à mal les relations entre ces trois femmes.

Les rôles principaux sont interprétés par Wim Willaert (Je suis mort mais j’ai des amis, Offline), Sara Vertongen et sa fille Esra Vandenbussche et Ingrid De Vos (Le traitement, Chaussée d'amour). David Williamson (I'm the same I'm an other, Vincent) s’est occupé de la direction photographique et Alain Dessauvage du montage. 
 
A San Sebastián, Le Ciel Flamand concourra dans la section principale du festival dont le grand prix est le Kutxabank New Directors Award assorti d’une dotation de 50.000 EUR, ce qui représente, selon les organisateurs, la plus importante dotation en cash remise dans un festival international. Les films qui concurrent au sein du programme New Directors entrent également en lice pour le Prix de la Jeunesse décerné par 300 jeunes de 18 à 25 ans. 

Le festival a par ailleurs déjà annoncé que la coproduction A Quiet Passion de Terence Davies avec Cynthia Nixon dans le rôle principal, sera présenté dans le programme compétitif Zabaltegi-Tabakaleri. A Quiet Passion raconte la vie de la poétesse américaine Emily Dickinson, une femme indépendante et excentrique très en avance sur son temps et dont le style puissant et original ne lui a valu qu’une reconnaissance posthume. Le réalisateur britannique Terence Davies a également scénarisé A Quiet Passion qui est son huitième film. A Quiet Passion est une production de la société britannique Hurricane Films de Roy Boulter et Sol Papadopoulos. Peter De Maegd de Potemkino est le coproducteur belge.
 
Lumière sortira Le Ciel Flamand en Belgique le 16 novembre. Il s’agit d’une production d’Annemie Degryse pour Lunanime. Le film a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Le Ciel Flamand, tout comme A Quiet Passion, a également obtenu l’aide du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

13/07/2016 Vincent en sélection au 69è Festival International du Film de Locarno

Vincent, le nouveau long métrage de Christophe Van Rompaey (Moscow-Belgium) avec Alexandra Lamy dans l'un des rôles principaux, sera présenté en première mondiale au 69è Festival International du Film de Locarno (3-13 août). Il sera projeté le 12 août sur la mythique Piazza Grande avant de sortir en Belgique le 31 août. 
 
La projection sur la Piazza Grande est une expérience exceptionnelle. Par beau temps, ce sont près de 10.000 festivaliers qui s'y pressent pour découvrir des films en première internationale aussi bien que des grands classiques*. 
 
Spencer Bogaert interprète le rôle de Vincent, un activiste écologiste prêt à tout pour sauver le monde, qui enquiquine toute sa famille par son jusqu’auboutisme dans sa quête de diminution de leur empreinte écologique. Il finit par convaincre sa tante Nikki (Alexandra Lamy), une femme un peu fantasque, de le conduire en France. Celle-ci se sent investie de la mission de réinsuffler un peu d’optimisme au jeune Vincent qui se prépare à mettre en place une action de protestation extrême à Paris. 
 
Aux côtés du couple incongru interprété par Spencer Bogaert et Alexandra Lamy, on retrouve notamment Barbara Sarafian (Moscow-BelgiumRundskop/Bullhead), Geert Van Rampelberg (Le traitement) et Kimke Desart (Lost Persons Area, Hasta la vista). 
 
Spencer Bogaert, que l'on a découvert dans Labyrinthus, a depuis lors déjà tourné en début d'année en Colombie Britannique dans la superproduction The Solutrean d'Albert Hughes (Menace II Society, From Hell).
 
Vincent réunit une grande partie de l'équipe qui avait travaillé sur Moscow-Belgium, lauréat du Grand Prix de la Semaine de la Critique en 2008, dont notamment le scénariste et producteur Jean-Claude van Rijckeghem qui a également écrit les scénarios de Adem (avec Hans Van Nuffel), Brasserie Romantique (avec Pat Van Beirs) et le très attendu Zagros (avec Sahim Omar Kalifa). Christophe Van Rompaey a, quant à lui, réalisé entre-temps le long métrage néerlandais Lena ainsi que plusieurs épisodes de la série Voor wat hoort wat. Barbara Sarafian (Rundskop/Bullhead) et le producteur Dries Phlypo (Adem, Brasserie Romantique, Zagros) rempilent également sur Vincent.
 
David Williamson s'est occupé de l'image et Alain Dessauvage du montage de Vincent. La musique est signée Nicolas Repac. Paradiso Filmed Entertainment sortira le film en Belgique le 31 août. Une sortie est d'ores et déjà prévue en France (chez Ad Vitam) ainsi qu'en Suisse. Les ventes internationales sont assurées par la société munichoise Beta Cinema.
 
Vincent est une production de la société gantoise A Private View, en coproduction avec Les films de la Croisade et Les Enragées pour la France. Le film a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF)/Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Le fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l'Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Gatz, a également investi dans le film. 

28/06/2016 Screen Flanders investit 1 515 000 EUR sur sept productions audiovisuelles

Le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a annoncé quelles sont les productions audiovisuelles qui obtiendront un soutien financier de Screen Flanders, la mesure de soutien économique du gouvernement flamand au secteur audiovisuel. Lors de la première session de l’année 2016, sept productions se partageront une enveloppe totale de 1 515 000 EUR. Les projets sélectionnés comprennent un mix équilibré de coproductions internationales et de long-métrages de réalisateurs flamands établis. Parmi ceux-ci, on trouve 55 Steps, le nouveau long-métrage du réalisateur Danois Bille August avec Hilary Swank et Helena Bonham Carter dans les rôles principaux, tout comme Le Fidèle de Michaël R. Roskam. En contrepartie, ces projets devront comptabiliser des dépenses en Région flamande pour un montant total de 8,76 millions EUR.
 
A travers Screen Flanders, le gouvernement flamand investit dans des productions audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les producteurs belges peuvent demander jusqu’à 400 000 EUR d’avances remboursables à Screen Flanders en guise de soutien économique à leurs dépenses en Région flamande.
 
La première session de Screen Flanders pour l’année 2016 s’est clôturée le 4 mars. Pour cette session, sept projets se partagent une enveloppe de 1 515 000 EUR. L’aide attribuée à chaque projet varie de 110 000 EUR à 400 000 EUR. Ensemble, ces sept projets retenus seront responsables pour environ 8,76 millions EUR de dépenses éligibles en Région flamande.
 
Parmi les projets soutenus lors de cette session, on trouve un mix équilibré de projets flamands et de coproductions internationales. Dans la liste des coproductions internationales on retrouve 55 Steps du réalisateur Danois Bille August avec Hilary Swank et Helena Bonham Carter dans les rôles principaux, la coproduction Lili la petite sorcière – Spécial Noël et le long-métrage animé autobiographique Funan de Denis Bo sur le régime Khmer Rouge des années 1960 et 1970.  
 
Les nouveaux projets de réalisateurs flamands établis tels que Le Fidèle de Michaël R. Roskam avec Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos dans les rôles de Gigi et Bibi et le nouveau long-métrage de Marc Punt, Pippa ont également été sélectionnés.
Deux projets basés sur des œuvres littéraires ont également fait l’objet du soutien du fond : Sprakeloos basé sur le roman du même titre : ‘La Langue de ma mère’ de Tom Lanoye qui sera réalisé par Hilde Van Mieghem et Het Tweede Gelaat (Double Face) réalisé par Jan Verheyen, qui sera le dernier volet de la trilogie Vincke et Verstuyft basée sur les romans de Jef Geeraerts.
 
Les demandes reçues ont été évaluées par un jury culturel et économique. Sur base de cette évaluation, le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a décidé d’attribuer une aide à sept projets. Les sept projets qui recevront un soutien sont : (titre, réalisateur, producteur majoritaire, (co)producteur flamand, nationalité - genre)
 
55 Steps
Réalisateur : Bille August
Producteur majoritaire : Elsani Film (DE)
Coproducteur flamand : Potemkino Port
Nationalité : DE – BE
Genre : fiction
 
Funan
Réalisateur : Denis Bo
Producteur majoritaire : Les Films D'Ici (FR)
Coproducteur flamand : Lunanime
Nationalité : FR – LU – BE
Genre : film d’animation
 
Lili la petite sorcière – Spécial Noël
Réalisateur : Florian Baxmeyer
Producteur majoritaire : Blue Eyes Fiction GmbH & Co.KG (DE)
Coproducteur flamand : Potemkino Port
Nationalité : DE – AU – BE
Genre : fiction
 
Pippa
Réalisateur : Marc Punt
Producteur flamand : Independent Productions
Nationalité : BE
Genre : fiction
 
Le Fidèle (The Racer and the Jailbird)
Réalisateur : Michaël R. Roskam
Producteur majoritaire flamand : Savage Film
Nationalité : BE – FR
Genre : fiction
 
Sprakeloos
Réalisateur : Hilde Van Mieghem
Producteur flamand : Caviar Antwerp
Nationalité : BE
Genre : fiction
 
Het Tweede Gelaat (Double Face)
Réalisateur : Jan Verheyen
Producteur majoritaire flamand : Eyeworks
Nationalité : BE – NL
Genre : fiction
 
Depuis sa création début 2012, Screen Flanders a soutenu une grande variété de coproductions internationales telles que les film d’animation Phantom Boy et Astérix, le Domaine des Dieux, la série historique La Reine Clandestine (The White Queen) créée pour la BBC, les séries The Missing I & II également créée pour la BBC, la série internationale The Team et les nouveaux long-métrages des réalisateurs Peter Greenaway (Eisenstein in Guanajuato), Wolfgang Becker (Me & Kaminski), Jaco Van Dormael (Le tout nouveau testament), Terence Davies (A Quiet Passion), Julien Temple (You Really Got Me), David Leveaux (The Kaiser’s Last Kiss) et Felix van Groeningen (Belgica).
 
Screen Flanders fait partie des compétences du Ministre de l’Economie Philippe Muyters qui gère l’initiative en collaboration avec le Ministre de la Culture Sven Gatz. Le budget de cette mesure économique est mis à disposition par L’Agentschap Innoveren en Ondernemen. L’Agence fait appel au Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) pour l’évaluation des dossiers, la communication et la promotion.

06/06/2016 L’animation belge flamande fait son show à Annecy


Pour la première fois, le secteur de l’animation belge flamande disposera d’une vitrine de choix lors du Festival International du Film d’Animation d’Annecy (13-18 juin). Le Flanders Animation Focus sera l’occasion, pour un grand nombre de professionnels du secteur, de présenter leurs activités et leurs projets. Ce Focus, qui clôturera le Marché International des Films d'Animation (MIFA) le 17 juin, s’inscrit dans le cadre de la décision récente du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) de financer chaque année au minimum un long métrage d’animation majoritaire.

La Flandre compte aujourd’hui de nombreux studios d’animation et de talents créatifs qui ont rendu possible de récentes nominations aux Oscar pour les films d’animation. Les talents issus de Belgique néerlandophone se sont également distingués au niveau européen avec plusieurs Cartoon Tribute Awards et divers autres prix.

Ces studios ont participé à des coproductions internationales telles que Une vie de chatBrendan et le secret de KellsThe CongressJack et la mécanique du cœurPhantom BoyAsterix : Le Domaine des DieuxBeestenboot (Ooops! Noah is Gone)Kika & BobPicknick met taart (Picnic with Cake) et Dimitri. Ils développent à présent des productions majoritaires. 11 d’entre elles seront présentées par leurs créateurs et producteurs à des coproducteurs, des investisseurs, des acheteurs et des distributeurs à Annecy. Il s’agit de trois longs métrages et de huit séries d’animation.

En matière de longs métrages, on pourra y découvrir Canaan, le nouveau projet de Jan Bultheel (Cafard) pour la maison de production Tondo. Bultheel sera présent à Annecy pour pitcher son projet. Mark Mertens de Grid Animation, la société gantoise qui a reçu le titre de Producteur d’Animation Européen de l’année, viendra présenter le projet Crazy Island. Ives Agemans et Iris Delafortry de Cyborn parleront quant à eux de leur projet Hubris.

En ce qui concerne les séries d’animation, Peter Decraene et Karim Rhellam de Creative Conspiracy viendront pitcher Three Little Ninjas Delivery Service, dont l’épisode pilote a été sélectionné pour le programme des courts métrages de Annecy. Steven De Beul de Beast Animation présentera George & Paul, Annemie Degryse de Lunanime Ollie, Jimmy Simons et Peter Bouckaert de Eyeworks Droedels (Dudels), Tom Van Gestel de Fabrique Fantastique Ridder Muis (Sir Mouse), Viviane Vanfleteren de Vivi Film Bo’s Bazaar, Eric Goossens de Walking the Dog Vos & Haas (Fox & Hare) et Perrine Gauthier de Thuristar Mijn ridder en ik (My Knight and Me).

Le Flanders Animation Focus inclura une courte présentation du VAF qui a annoncé récemment sa décision de financer au moins un long métrage d’animation majoritaire par an, ainsi que des présentations du fonds économique Screen Flanders et du Tax Shelter fédéral.

Screen Flanders, Flanders Image et le secteur de l’animation belge flamande travaillent main dans la main pour cette initiative. Le jeune animateur Wouter Bongaerts a développé à la demande de Screen Flanders et Flanders Image un visuel dans lequel la mascotte du festival, "le lapin",  fait du ski nautique sur le lac d’Annecy. Grid Animation a réalisé le montage du promoreel pour l’événement sur une musique de Frederik Segers du studio d’animation Thuristar.

Une vie de chatBrendan et le secret de KellsPhantom BoyCanaanCafard et l’épisode pilote de Three Little Ninjas Delivery Service ont bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) /Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz, tandis que les séries Kika & Bob: Flight of the PigeonPicknick met taartDimitriGeorge & PaulOllieDroedelsRidder MuisBo's BazaarVos & HaasMijn ridder en ik et Three Little Ninjas Delivery Service ont reçu l’aide du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Médias du Ministre Gatz. Le fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Gatz, a également investi dans Jack et la mécanique du cœurPhantom BoyAsterix : Le Domaine des DieuxBeestenbootKika & Bob: Flight of the PigeonDimitriGeorge & Paul et Cafard.

04/04/2016 Les Ardennes et Diamant noir gagnants à Beaune

Les Ardennes, le premier long métrage de Robin Pront, a remporté ce week-end le Prix Sang Neuf au 8ème Festival International du Film Policier de Beaune (30 mars-3 avril) juste avant sa sortie française le 13 avril chez Diaphana.

"C'est assez extraordinaire qu'un réalisateur belge flamand reçoive l'étiquette de 'sang neuf' en France," commente le producteur de Les Ardennes (D'Ardennen), Bart Van Langendonck. "Beaune est un festival important pour les films de genre et ce prix remis à Les Ardennes fait écho aux critiques positives que le film a déjà engrangées dans la presse française." 

Van Langendonck avait une autre raison de se réjouir à Beaune. Il est le coproducteur belge du premier long métrage de Arthur Harari, Diamant noir (Dark Inclusion), filmé en grande partie à Anvers avec des talents belges tels que Hilde Van Mieghem et Jos Verbist, qui est reparti avec le Prix du Jury. 

"Je suis très content que deux productions Savage Film ont remporté des prix dans un festival qui jouit depuis plusieurs années d'une belle notoriété en France. Le Prix du Jury est aussi une belle reconnaissance pour Diamant noir - un thriller français tourné pour près de 90% à Anvers et qui sera distribué en Belgique en juin par Lumière."

Les Ardennes a été présenté en première mondiale au Festival International du Film de Toronto avant de faire l'ouverture du Film Fest Gent. Dès sa première projection, le film a retenu l'attention des commentateurs internationaux. L'influent site IndieWire a immédiatement classé Pront parmi les sept réalisateurs à tenir à l'œil à Toronto, tandis que Nick James, le rédacteur en chef du magazine de cinéma britannique 'Sight & Sound', le retenait parmi ses 10 films favoris à Toronto. 

Suite à sa première mondiale à Toronto,  Diaphana a remporté les enchères pour la distribution en France. D'autres territoires ont suivi rapidement:  Studio Canal en Grande-Bretagne,  Film Movement aux Etats-Unis et Satine Film en Italie.

Entre-temps, les droits de remake ont également été cédés à la maison de production The Firm basée à Los Angeles. "Ce drame familial dans lequel deux frères se trahissent était l'un des films les plus attendus à Toronto," explique Robbie Brenner qui a entre autre produit le film multi-oscarisé Dallas Buyers Club et Out of the Furnace. 

Pour son premier film, Robin Pront a pu convaincre Jeroen Perceval, Kevin Janssens et Veerle Baetens d'interpréter les rôles principaux aux côtés de Jan Bijvoet, Peter Van den Begin, Viviane De Muynck et Sam Louwyck.

D'Ardennen s’ouvre sur un homejacking violent qui tourne mal. L’un des deux agresseurs, Dave, s’enfuit en laissant son frère Kenneth derrière lui. Quatre ans plus tard, Kenneth sort de prison mais les choses ont changé. Dave s’est rangé et tente d’aider son frère. Cependant, il est impuissant face aux tentatives désespérées de Kenneth pour reconquérir son ex-petite amie Sylvie. Pront et Perceval ont collaboré pour écrire le scénario. En Belgique, le film est disponible en blu-ray, dvd en VOD.

Les Ardennes est une production de Bart Van Langendonck pour Savage Film (Rundskop/Bullhead, The Land of the Enlightened, Tonic Immobility) en coproduction avec Eyeworks Belgique et PRPL aux Pays-Bas. Le film a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Les Ardennes et Diamant noir ont également reçu l'aide de Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l'Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Gatz. 

09/03/2016 Screen Flanders investit 1 000 000 euros sur cinq productions audiovisuelles

Le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a annoncé quelles sont les productions audiovisuelles qui obtiendront un soutien financier de Screen Flanders, la mesure de soutien économique du gouvernement flamand au secteur audiovisuel. Lors de la troisième session de l’année 2015, cinq productions se partageront une enveloppe totale de 1 000 000 d’euros. Parmi celles-ci, on trouve la suite de la série populaire The Missing, créée pour la BBC et le film de science-fiction Iron Sky : The Coming Race, une coproduction belgo-allemano-finlandaise, tout comme des premiers long-métrages de réalisateurs flamands.

A travers Screen Flanders, le gouvernement flamand investit dans des productions audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les producteurs belges peuvent demander jusqu’à 400 000 euros d’avances remboursables à Screen Flanders en guise de soutien économique à leurs dépenses en Région flamande.

En outre, il est exigé qu’un minimum de 250 000 euros soit investi en Région flamande et que la production contribue à l’enrichissement du patrimoine culturel de la Région. Pour chaque euro d’aide, il faut dépenser au moins un euro en Région flamande. Le montant maximal de l’aide est de 400 000 euros par projet.

La troisième session de Screen Flanders pour l’année 2015 s’est clôturée le 11 décembre. Pour cette session, cinq projets se partagent une enveloppe de 1 000 000 d’euros. L’aide attribuée à chaque projet varie de 60 000 euros à 375 000 euros. Ensemble, ces cinq projets retenus seront responsables pour environ 5,4 millions d’euros de dépenses éligibles en Région flamande.

Parmi les projets soutenus lors de cette session, on trouve un mix intéressant de projets flamands et de coproductions internationales. Dans la liste des projets flamands on retrouve le premier long-métrage de Nathalie Teirlinck, Tonic Immobility avec Evelyne Brochu dans le rôle principal, Zagros du réalisateur Sahim Omar Kalifa et Allemaal Familie de Dries Vos. Deux coproductions internationales ont également été soutenues. La série BBC The Missing II, écrite par les frères Harry et Jack Williams, s’établira à nouveau en Belgique pour une partie du tournage avec Tcheky Karyo dans le rôle de l’inspecteur Julien Baptiste. La coproduction belgo-allemano-finlandaise Iron Sky : The Coming Race, un film de science-fiction réalisé par Timo Vuorensola avec Lara Rossi, Udo Kier et Tom Green dans les rôles principaux, fait également l’objet d’un soutien du fonds.

Les demandes reçues ont été évaluées par un jury culturel et économique. Sur base de cette évaluation, le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a décidé d’attribuer une aide à cinq projets. Les cinq projets qui recevront un soutien sont : (titre, réalisateur, producteur majoritaire, (co)producteur flamand, nationalité - genre)

Allemaal Familie 
Réalisateur : Dries Vos
Producteur majoritaire flamand : Marmalade Films
Nationalité : BE/NL
Genre : fiction

Iron Sky: The Coming Race
Réalisateur : Timo Vuorensola
Producteur majoritaire : Iron Sky Universe Oy (FI) 
Coproducteur flamand : Potemkino 
Nationalité : FI/DE/BE
Genre : fiction

The Missing II
Réalisateur : Ben Chanan 
Producteur majoritaire : New Pictures Limited (UK)
Coproducteur flamand : Czar TV
Nationalité : UK/BE
Genre : fiction

Tonic Immobility
Réalisateur : Nathalie Teirlinck 
Producteur majoritaire flamand : Savage Film                        
Nationalité : BE/NL/DK
Genre : fiction

Zagros
Réalisateur : Sahim Omar Kalifa
Producteur majoritaire flamand : A Private View
Nationalité : BE/NL
Genre : fiction  

Depuis sa création début 2012, Screen Flanders a soutenu une grande variété de coproductions internationales telles que les film d’animation Phantom Boy et Astérix, le Domaine des Dieux, la série historique La Reine Clandestine (The White Queen) créée pour la BBC, la série The Missing également créée pour la BBC, la série internationale The Team et les nouveaux long-métrages des réalisateurs Peter Greenaway (Eisenstein in Guanajuato), Wolfgang Becker (Me & Kaminski), Jaco Van Dormael (Le tout nouveau testament), Terence Davies (A Quiet Passion), Julien Temple (You Really Got Me) et Felix van Groeningen (Belgica).

17/02/2016 Netflix s’offre Belgica

Netflix vient d’annoncer à Berlin qu’elle a acheté les droits exclusifs de Belgica de Felix van Groeningen pour le monde entier à l’exception notamment du Benelux, des territoires européens germanophones et de la France.

Netflix a commencé à négocier au Festival du Film de Sundance où Belgica faisait l’ouverture et d’où van Groeningen est rentré avec le Prix de la Meilleure Mise en Scène. Une offre concrète a été faite dès la première projection. Cependant, autant pour le producteur Dirk Impens que pour van Groeningen, il était important qu’un nombre substantiel de territoires puissent garder l’exploitation en salles, surtout ceux où The Broken Circle Breakdown (Alabama Monroe) a bien marché, c’est-à-dire le Benelux, la France, les territoires européens germanophones et l’ex-Yougoslavie.

C’est la première fois qu’un film belge est vendu de la sorte à Netflix. Le réalisateur Felix van Groeningen et Dirk Impens sont très contents de cette acquisition qui va permettre à Belgica de rencontrer un public bien plus large.

Belgica raconte l’histoire de Jo et Frank. Ils sont frères, et comme souvent dans les familles, ces deux-là sont très différents. Jo, célibataire et passionné de musique, vient d’ouvrir son propre bar à Gand, le Belgica. Frank, père de famille à la vie bien rangée et sans surprise, propose à Jo de le rejoindre pour l’aider à faire tourner son bar. Sous l'impulsion de ce duo de choc, le Belgica devient en quelques semaines the place to be... un antre de la débauche qui transpire le rock-‘n-roll et où tout semble possible. Pendant un temps du moins… car la fête ne s’arrête jamais et se transforme vite en trip addictif.

Dans les rôles principaux, on retrouve Tom Vermeir et Stef Aerts, aux côtés de Hélène Devos, Charlotte Vandermeersch, Boris Van Severen et Sam Louwyck. Arne Sierens et Felix van Groeningen ont écrit le scénario original. Ruben Impens s’est occupé de la direction photographique et Nico Leunen du montage. La musique est signée Soulwax.

KFD sortira le film le 2 mars dans les salles belges en même temps que Pyramide Films en France. Aux Pays-Bas, le film sortira le 10 mars chez September Film. 

Belgica est le cinquième long métrage de van Groeningen et également sa cinquième collaboration avec Dirk Impens de Menuet (Café Derby, Coppers). Le film a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) /Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Il a également reçu l’aide du fonds économique Screen Flanders – une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Gatz.

31/01/2016 Felix van Groeningen sacré Meilleur Réalisateur à Sundance

Felix van Groeningen vient de remporter le Prix du Meilleure Réalisation au Festival du Film de Sundance à Park City aux Etats-Unis (Utah, 21-31 janvier). Il a reçu ce prix pour Belgica, son nouveau long métrage, qui a fait l’ouverture du festival fondé par Robert Redford et s’est distingué au sein de la «World Dramatic Competition». C’est la première fois qu’un film belge remporte un des prix principaux de Sundance.

Felix van Groeningen a remercié le Festival et le Jury via Skype. "Je suis incroyablement content," a-t-il déclaré. "Sundance était l’endroit parfait pour présenter le film, si l’on en juge par les réactions des professionnels et du public. Et à présent, j’apprends que le jury a également apprécié le film. C’est tout simplement fantastique! Un prix de la meilleure réalisation est toujours quelque chose d’un peu étrange me semble-t-il. Car que fait un bon réalisateur? J’aimerais donc dédier ce prix à mes formidables acteurs et à mes «partners in crime»: le producteur Dirk Impens, ainsi que Ruben Impens, Arne Sierens, Stephen et David Dewaele et Nico Leunen."

Belgica raconte l’histoire de Jo et Frank. Ils sont frères, et comme souvent dans les familles, ces deux-là sont très différents. Jo, célibataire et passionné de musique, vient d’ouvrir son propre bar à Gand, le Belgica. Frank, père de famille à la vie bien rangée et sans surprise, propose à Jo de le rejoindre pour l’aider à faire tourner son bar. Sous l'impulsion de ce duo de choc, le Belgica devient en quelques semaines the place to be… un antre de la débauche qui transpire le rock-‘n-roll et où tout semble possible. Pendant un temps du moins… car la fête ne s’arrête jamais et se transforme vite en trip addictif.

Dans les rôles principaux, on retrouve Tom Vermeir, Stef Aerts, Hélène Devos et Charlotte Vandermeersch. Le film a été produit par Dirk Impens pour Menuet sur un scénario de Aerne Sierens et Felix van Groeningen. Ruben Impens s’est occupé de la direction photographique et Nico Leunen du montage. La musique - qui est presque un personnage supplémentaire dans le film - est signée Soulwax.

Belgica a immédiatement su attirer l’attention des professionnels et de la presse. Le fait que sa première mondiale se tenait à Sundance comme cela a été le cas pour le film multi-oscarisé Whiplash quelques années auparavant a créé un vrai buzz. Les réactions étaient très bonnes et les sessions de questions et réponses après les différentes projections ont démontré que le public était conquis. La presse s’est également montrée très élogieuse. La revue spécialisée 'Variety' a dit que le festival avait fait le bon choix pour son ouverture, "A fine choice to kick off Sundance,' alors que 'The Hollywood Reporter' parlait de plaisir sensuel, "a sensual pleasure". Soulwax a également reçu les louanges de 'Screen International' pour un "formidable soundtrack". Le journal britannique 'The Guardian' a quant à lui d’ores et déjà attribué quatre étoiles au film.

En Belgique, KFD sortira Belgica le 2 mars dans les cinémas, en même temps que la France (distributeur: Pyramide) et la Hollande (September Film). Le vendeur international du film, The Match Factory, est en négociation avec de nombreux autres distributeurs dans divers territoires.

Belgica est le cinquième film de Felix van Groeningen et sa cinquième collaboration avec le producteur Dirk Impens (Menuet qui a également produit Café DerbyTurquaze et Au champ d'honneur (In Vlaamse velden)). Le film a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF)/Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Il a également reçu l’aide du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

20/01/2016 Première mondiale à Berlin pour A Quiet Passion

A Quiet Passion, le nouveau film du réalisateur britannique Terence Davies (The House of MirthSunset SongOf Time and the City) filmé en grande partie en Belgique l’an dernier, sera présenté en première mondiale au Festival International du Film de Berlin (11-21 février) dans la section Berlinale Special. Les rôles principaux sont interprétés par Cynthia Nixon (Sex and the City), Jennifer Ehle (Fifty Shades of Grey) et Keith Carradine (Fargo). A Quiet Passion est une production de la société britannique Hurricane Films de Roy Boulter et Sol Papadopoulos. Peter De Maegd de Potemkino est le coproducteur belge. Ce dernier a pu compter sur un investissement de Screen Flanders.

A Quiet Passion raconte la vie de la poétesse américaine Emily Dickinson, une femme indépendante et excentrique très en avance sur son temps et dont le style puissant et original ne lui a valu qu’une reconnaissance posthume. Le réalisateur britannique Terence Davies a également scénarisé A Quiet Passion qui est son huitième film.

Cynthia Nixon, que le grand public connaît pour son rôle dans la série HBO Sex and the City, interprète le rôle de Emiliy Dickinson aux côtés de Jennifer Ehle (Vinnie Dickinson) et Keith Carradine (Edward Dickinson).
 
A la technique, on retrouve de nombreux talents belges dont le chef décorateur Merijn Sep, Toon Mariën à la direction artistique, le chef machino Bo Molderez, le chef electro Dieter Van der Eecken et l’ingénieur du son Johan Maertens. Les sociétés belges LITES, SPOTS Unlimited, Bulletproof Cupid et Cine-qua-non ont fourni le matériel technique pour le tournage qui s’est arrêté pendant 26 jours en Belgique dans les Studios AED Studios à Lint mais aussi à Kapellen et au théâtre Minard à Gand. La post-production du son a été effectué par Galaxy Studios.
 
A Quiet Passion fera partie du programme Berlinale Special, une sous-section du Programme Officiel qui présente le travail de cinéastes contemporains, des biopics ou des films aux formats non conventionnels. Le film sera présenté en première de gala au public berlinois dans le Friedrichstadt-Palast.

Ce long métrage est une production de la société britannique Hurricane Films en coproduction avec la société belge Potemkino de Peter De Maegd (WelpEisenstein in Guanajuato, Moonwalkers en Iron Sky: The Coming Race).

A Quiet Passion a bénéficié du soutien du tax shelter fédéral et du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

08/12/2015 Screen Flanders investit 1 500 000 euros sur huit productions audiovisuelles

Le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a annoncé quelles sont les productions audiovisuelles qui obtiendront un soutien financier de Screen Flanders, la mesure de soutien économique du gouvernement flamand au secteur audiovisuel. Lors de la deuxième session de l’année 2015, huit productions se partageront une enveloppe totale de 1 500 000 d’euros. Parmi celles-ci, on trouve un mix intéressant de nouveaux projets de réalisateurs flamands telle que Erik Van Looy (De Premier), Gilles Coulier (Cargo) et Peter Monsaert (Le Ciel Flamand) et de coproductions internationales comme The Kaiser’s Last Kiss avec Christopher Plummer et Lily James dans les rôles principaux et le film d’animation Ploey You Never Fly Alone, une coproduction belgo-islandaise. En contrepartie, ces projets devront comptabiliser des dépenses en Région flamande pour un montant total de 9,8 millions d’euros.

A travers Screen Flanders, le gouvernement flamand investit dans des productions audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les producteurs belges peuvent demander jusqu’à 400 000 euros d’avances remboursables à Screen Flanders en guise de soutien économique à leurs dépenses en Région flamande.

En outre, il est exigé qu’un minimum de 250 000 euros soit investi en Région flamande et que la production contribue à l’enrichissement du patrimoine culturel de la Région. Pour chaque euro d’aide, il faut dépenser au moins un euro en Région flamande. Le montant maximal de l’aide est de 400 000 euros par projet.

La deuxième session de Screen Flanders pour l’année 2015 s’est clôturée le 11 septembre. Pour cette session, huit projets se partagent une enveloppe de 1 500 000 d’euros. L’aide attribuée à chaque projet varie de 50 000 euros à 400 000 euros. Ensemble, ces huit projets retenus seront responsables pour environ 9,8 millions d’euros de dépenses éligibles en Région flamande.

Parmi les projets soutenus lors de cette session, on trouve un mix intéressant de projets flamands et de coproductions internationales de nouveaux talents et réalisateurs confirmés. Dans la liste des projets flamands on retrouve De Premier, le nouveau film du réalisateur Erik Van Looy et Le Ciel Flamand de Peter Monsaert. Le jeune réalisateur Gilles Coulier peut également compter sur le soutien du fonds pour la réalisation de son premier long-métrage Cargo, tout comme le début expérimental de Bert Scholiers Charlie en Hannah gaan uit. Quatre coproductions internationales ont également été soutenues. Parmi celles-ci on trouve la coproduction anglo-belge The Kaiser’s Last Kiss de David Leveaux, qui relate les derniers jours de l’empereur Guillaume II des Pays-Bas et le film historique Falko, Letters van vuur sur la Réforme protestante et l’histoire de l’imprimerie. Le nouveau long-métrage Layla M. de la réalisatrice néerlandaise Mijke De Jong fait également l’objet d’un soutien du fonds. En animation, la coproduction belgo-islandaise Ploey You Never Fly Alone, sur l’expédition d’un groupe de pluviers a également pu convaincre le jury.

Le dernier appel de l’année 2015 d’un budget de soutien de 1 million d’euros se clôturera le 11 décembre.

Les demandes reçues ont été évaluées par un jury culturel et économique. Sur base de cette évaluation, le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a décidé d’attribuer une aide à huit projets. Les huit projets qui recevront un soutien sont : (titre, réalisateur, producteur majoritaire, (co)producteur flamand, nationalité - genre)

Cargo
Réalisateur : Gilles Coulier
Producteur majoritaire flamand : De Wereldvrede
Nationalité : BE – NL
Genre : fiction

Charlie en Hannah gaan uit
Réalisateur : Bert Scholiers
Producteur flamand : Minds Meet
Nationalité : BE
Genre : fiction

Le Ciel Flamand
Réalisateur : Peter Monsaert
Producteur flamand : Lunanime
Nationalité : BE
Genre : fiction

Falko – Letters van Vuur   
Réalisateur : Dennis Bots
Producteur majoritaire : Bijker Film & TV (NL)
Coproducteur flamand : Bulletproof Cupid
Nationalité : NL – BE – LU
Genre : fiction

The Kaiser's Last Kiss
Réalisateur :  David Leveaux
Producteur majoritaire : Egoli Tossell KLK (UK)
Coproducteur flamand : Umedia Production
Nationalité : UK – BE
Genre : fiction

Layla M.
Réalisatrice : Mijke De Jong
Producteur majoritaire : Topkapi Films (NL)
Coproducteur flamand : Menuet
Nationalité : NL – BE – DE
Genre: fiction

Ploey You Never Fly Alone
Réalisateurs : Árni Ólafur Ásgeirsson, Ives Agemans
Producteur majoritaire : Gunhil (IS)
Coproducteur flamand : Cyborn
Nationalité : IS – BE
Genre : animation

De Premier
Réalisateur : Erik Van Looy
Producteur majoritaire flamand : FBO
Nationalité : BE – NL
Genre : fiction

Depuis sa création début 2012, Screen Flanders a soutenu une grande variété de coproductions internationales telles que les film d’animation Jack et la mécanique du cœur et Astérix, le Domaine des Dieux, la série historique La Reine Clandestine (The White Queen) créée pour la BBC, la série The Missing également créée pour la BBC, la série internationale The Team et les nouveaux long-métrages des réalisateurs Peter Greenaway (Eisenstein in Guanajuato), Wolfgang Becker (Me & Kaminski), Jaco Van Dormael (Le tout nouveau testament), Terence Davies (A Quiet Passion), Julien Temple (You Really Got Me) et Felix van Groeningen (Belgica).

04/12/2015 Le film belge D’Ardennen aux Etats-Unis en salles et en remake

Le premier film de Robin Pront, D’Ardennen, va non seulement être distribué aux Etats-Unis, mais il fera également l’objet d’un remake. Le producteur Bart Van Langendonck de Savage Film confirme l’information et indique que des négociations sont également en cours pour céder les droits de remake en Corée. En Belgique, le film a déjà attiré plus de 140.000 spectateurs dans les salles.

« Nous nous réjouissons de travailler avec Bart de Savage Film pour adapter l’histoire de D'Ardennen pour le public américain, » a expliqué Robbie Brenner, Partner et President Film de la maison de production The Firm basée à Los Angeles qui a acquis les droits de remake pour les Etats-Unis. Brenner s’est fait connaître en produisant des films tels que le multi-oscarisé Dallas Buyers Club et Out of the Furnace. « Ce drame familial sur la trahison entre deux frères est l’un des films qui ont le plus fait parler d’eux à Toronto cette année. »

Le producteur Bart Van Langendonck, qui a également produit Rundskop/Tête de BoeufLabyrinthus et The Land of the Enlightened, indique que la version originale sortira dans les salles américaines l’année prochaine. Il sera distribué par un distributeur indépendant basé à New York, Film Movement.

« Je suis super content que des gens pourront bientôt voir mon film en Ohio ou au Colorado, » s’exclame Robin Pront. « Et dans deux ou trois ans il y aura peut-être un remake. Je me demande bien quel est l’équivalent d’un Johnny aux Etats-Unis. »

Du reste, des négociations sont également encore en cours pour un remake coréen.

L’album de la bande son du film qui inclut la musique originale de Hendrik Willemyns et les pistes techno du film (notamment de Jones & Stephenson, Flesh & Bones et Marshall Masters) est disponible dès aujourd’hui via iTunes et les autres plateformes digitales.

Le scénario de D'Ardennen a été écrit par Jeroen Perceval et Pront. Les rôles principaux sont  interprétés par Perceval, Kevin Janssens et Veerle Baetens aux côtés de Jan Bijvoet, Peter Van den Begin, Viviane De Muynck et Sam Louwyck.

Après sa première mondiale à Toronto, D’Ardennen a fait l’ouverture du Film Fest Gent en octobre. Le distributeur KFD confirme que le film, qui est toujours à l’affiche, a déjà dépassé le cap des 140.000 spectateurs.

A la mi-décembre, D’Ardennen sera projeté en Compétition au Festival de Cinéma Européen des Arcs en présence de Pront, Bijvoet et Van Langendonck avant d’être distribué en France en mars par Diaphana Distribution. Après la France, le film sortira dans de nombreux autres territoires tels que l’Italie (Satine Film), la Grande-Bretagne (StudioCanal), la Suède (Njuta Films), la Pologne (M2 Films) et les Pays-Bas (Paradiso Filmed Entertainment). Les ventes internationales sont assurées par Attraction Distribution, une société basée à Montréal.

D’Ardennen est une production de Bart Van Langendonck pour Savage Film en coproduction avec Eyeworks Belgique et PRPL aux Pays-Bas. Il a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Le film a également reçu l’aide du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

03/12/2015 Felix van Groeningen en compétition à Sundance avec Belgica

Belgica, le nouveau long métrage de Felix van Groeningen (La merditude des chosesThe Broken Circle Breakdown/Alabama Monroe), sera présenté en première mondiale au prestigieux festival nord-américain de Sundance (21-31 janvier) en Utah.

Felix van Groeningen a collaboré avec Arne Sierens pour le scénario de ce nouveau film. Frank et Jo, deux frères, se sont progressivement éloignés. Ils se rapprochent lorsque Frank s’implique dans la gestion du café de Jo. A deux, ils en font rapidement le lieu incontournable de la vie nocturne: un antre de la débauche qui transpire le rock-‘n-roll et où tout semble possible. Pendant un temps du moins… car la fête ne s’arrête jamais et se transforme vite en trip addictif.

Stef Aerts (Oxygène, Welp) et Tom Vermeir tiennent les rôles principaux aux côtés de Charlotte Vandermeersch, Hélène Devos, Boris Van Severen, Sam Louwyck et Dominique Van Malder. La musique originale est signée Soulwax. Les ventes internationales sont assurées par The Match Factory.

Belgica sera présenté en compétition dans la section longs métrages « World Cinema » de Sundance qui se donne pour mission de montrer les dernières productions de réalisateurs qui montent. Cette section a accueilli de par le passé des films tels que An EducationBloody SundayLola rennt28 Days Later et Goodbye, Lenin! Il s’agit du cinquième long métrage de van Groeningen après Steve+SkyDagen zonder lief/Des jours sans amourLa merditude des choses et The Broken Circle Breakdown/Alabama Monroe. Ce dernier a été nominé aux Oscar en 2014 et a remporté le César du Meilleur Film Etranger. Felix van Groeningen prépare actuellement l’adaptation de Beautiful Boy pour New Regency et la maison de production de Brad Pitt, Plan B.  

Dirk Impens a produit Belgica pour Menuet (The Broken Circle Breakdown/Alabama MonroeCafé Derby); KFD distribuera le film le 2 mars dans les salles belges. Le film a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz et a également reçu l’aide du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

16/10/2015 D’Ardennen séduit d’autres distributeurs étrangers

Le premier long métrage du réalisateur belge Robin Pront, D'Ardennen, a déjà trouvé des distributeurs en Grande-Bretagne, en Suède, en Pologne et aux Pays-Bas a annoncé son producteur Bart Van Langendonck de Savage Film. Le film s’était déjà vendu à la France et à l’Italie pendant le Festival International du Film de Toronto le mois dernier. Après avoir fait l’ouverture du Festival de Gand, D'Ardennen est sorti dans les salles belges ce mercredi et il a déjà attiré de nombreux spectateurs. Le film sera présenté pour la première fois aux Etats-Unis ce week-end au Festival International du Film de Chicago.

Attraction Distribution, l’agent de ventes internationales basé à Montréal qui gère les droits de D'Ardennen a encore conclu plusieurs contrats avec des distributeurs étrangers. Les droits ont été cédés à StudioCanal pour la Grande-Bretagne. En Suède, c’est Njuta Films qui distribuera le film. Njuta avait déjà distribué The Broken Circle Breakdown/Alabama Monroe et Rundskop/Tête de Bœuf. Paradiso Filmed Entertainment sortira le film en février 2016 en Hollande, M2 Films en Pologne et Estin Film en Estonie. Ces derniers n’en sont pas à leur première sortie d’un film belge flamand non plus. Ils avaient déjà acheté Labyrinthus et ont un catalogue qui comprend notamment The SearchWe Are the BestNymphomaniacJagten et Maryland avec Matthias Schoenaerts.

Avant même d’être présenté en première mondiale à Toronto le mois dernier, D'Ardennen avait déjà attiré pas mal d’intérêt de la part des observateurs internationaux. L’influent site IndieWire faisait de Robin Pront un des sept réalisateurs à suivre à Toronto tandis que la revue britannique 'Sight & Sound' citait le film parmi ses 10 favoris du festival. Le distributeur italien Satine Film n’a pas attendu la première projection du film pour acquérir les droits et peu après celle-ci, c’est Diaphana qui remportait les droits pour la France après de folles enchères. 

Depuis lors, les invitations pour d’autres festivals pleuvent. C’est ainsi que le film sera montré prochainement pour la première fois aux Etats-Unis lors du 51ème Festival International du Film de Chicago (15-29 octobre). 

D'Ardennen a été accueilli chaleureusement par la critique après sa première belge à Gand. Il est sorti dans de nombreuses salles ce mercredi. Le distributeur belge est KFD. Le film est une production de Bart Van Langendonck pour Savage Film (Rundskop/Tête de BoeufLabyrinthus). Il a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz ainsi que de l’aide du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz. 

30/09/2015 Le film d’animation belge Cafard sera présenté en première nord-américaine à Montréal

Le film d’animation belge Cafard de Jan Bultheel est invité au Festival du Nouveau Cinéma à Montréal (7-18 octobre). Il y sera présenté en première nord-américaine dans le cadre du programme Panorama. En parallèle, la société de distribution parisienne Eurozoom a également annoncé qu’elle sortira Cafard le 18 novembre dans les salles françaises. 

« Cafard se distingue par sa splendeur visuelle et son univers graphique raffiné » explique Stéphane Defoy du Festival du Nouveau Cinema (FNC). « Voici enfin un film d’animation où l’imagerie digitale est mise entièrement au service d’une histoire dramatique aux multiples rebondissements. »

Cafard a été présenté en première mondiale au Festival du Film d’Ostende. La première internationale du film se fera au festival de Busan en Corée du Sud qui commence demain. En France, la sortie est prévue le 18 novembre, après une avant-première événementielle le 11 novembre.

Le film raconte le destin tragique de Jean Mordant pendant la première guerre mondiale. Pendant qu’il remporte le titre de champion du monde de lutte à Buenos Aires, sa fille Mimi est violée à Ostende par les occupants allemands. Jean fait le serment de venger cette ignominie et s'engage au sein du prestigieux bataillon ACM. À son grand dam, débute ainsi une odyssée dramatique autour du monde.

Cafard a été écrit, mis en images et réalisé par Jan Bultheel, que l’on connaissait déjà pour la série Tarmac, Micmac, une production pour Ketnet et TF1. Les acteurs ont eu un rôle important dans le processus de création. En effet, leurs mouvements et expressions ont été enregistrés grâce aux procédés de ‘motion capture’ et ‘facial tracking’. Wim Willaert (OfflineEigen kweek) interprète Jean Mordant dans la version originale, Sebastien Dewaele (Eigen kweek) son entraîneur Victor. Dans la version française, les rôles sont interprétés par Benoît Magimel, Jean-Hugues Anglade et Julie Gayet. Arielle Sleutel a produit le film pour Tondo Films. Cafard est actuellement en salles en Belgique. Il a été distribué par September Film.

Le festival de Montréal présentera d’autres films coproduits en Flandre tels que Le tout nouveau testament de Jaco Van Dormael (coproduit par Caviar) qui fera l’ouverture du festival et La tierra roja de Diego Martinez Vignatti (coproduit par A Private View).

CafardLe tout nouveau testament et La tierra roja ont bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Ces films ont également reçu le soutien du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

16/09/2015 Le distributeur français Diaphana remporte les enchères pour le film belge D’Ardennen

Le distributeur parisien Diaphana Distribution s’est offert les droits du premier long métrage de Robin Pront, D'Ardennen. Suite à la première mondiale du film au Festival International de Toronto ce lundi soir, plusieurs distributeurs français se sont arraché les droits du film. C’est finalement Diaphana qui a remporté les enchères la nuit dernière. Les droits pour l’Italie avaient quant à eux déjà été cédés à Satine Film avant même la première projection publique à Toronto. Les droits pour de nombreux autres territoires devraient être achetés dans les prochaines semaines.
 
"C’est vraiment un premier film surprenant pour un jeune réalisateur’, commente Karin Beyens de Diaphana Distribution. “En voyant les réactions ici à Toronto, je suis convaincue que le film aura également un impact important sur le public français.”
 
Diaphana est un distributeur indépendant de films de qualité actif sur le marché français depuis plus de 25 ans. La société distribue entre 10 et 12 films par an dont par exemple les films des frères Dardenne. En 2000, la société s’est également lancée dans la production avec des films tels que Harry, un ami qui vous veut du bien de Dominik Moll, La tourneuse de pages de Denis Dercourt ou L’empreinte de Safy Nebbou.
 
Claudia Bedogni qui dirige la société de distribution italienne Satine Film n’en est pas à son premier film flamand. Elle a déjà distribué The Broken Circle Breakdown / Alabama Monroe de Felix van Groeningen avec succès en Italie. “Nous sommes convaincus que ce premier film de Robin Pront va bien marcher chez nous et nous avons hâte de présenter D'Ardennen au public italien”, déclare-t-elle.
 
“Le fait que des contrats soient signés si rapidement avec des distributeurs dans des territoires aussi importants" est selon le producteur Bart Van Langendonck de Savage Film, “la preuve que ce film a la potentiel de séduire un large public dans le monde entier.”
 
Avant même d’être présenté devant une salle comble à Toronto lundi soir, le premier film de Robin Pront faisait déjà le buzz. Pour l’influent site IndieWire, D’Ardennen rappelle des films comme Fargo et Trainspotting. Quant à Robin Pront - "qui fait partie d’une ‘nouvelle vague du cinéma flamand" -, il s’est retrouvé dans la liste des sept jeunes réalisateurs à suivre à Toronto.
 
D'Ardennen s’ouvre sur un homejacking violent qui tourne mal. Dave, l’un des deux agresseurs, s’enfuit en laissant son frère Kenneth derrière lui. Quatre ans plus tard, Kenneth sort de prison mais les choses ont changé. Dave s’est rangé et tente d’aider son frère. Cependant, il est impuissant face aux tentatives désespérées de Kenneth pour reconquérir son ex Sylvie. Les rôles principaux sont interprétés par Jeroen Perceval, Kevin Janssens et Veerle Baetens. Alain Dessauvage s’est occupé du montage et Robrecht Heyvaert de la direction photographique. Hendrik Willemyns a signé la bande originale.  
 
Le film fera l’ouverture du Festival du Film de Gand le 13 octobre, la veille de la sortie en salles. Le film est distribué par KFD en Belgique. Les ventes internationales sont assurées par Attraction Distribution, une société basée à Montréal. 
 
D'Ardennen a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Le film a également obtenu l’aide de Screen Flanders, une mesure économique pour le cinéma sous la compétence du Ministre de L’Economie Philippe Muytters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

01/09/2015 Schneider vs. Bax et Le tout nouveau testament invités au BFI London Film Festival

Les long-métrages Schneider vs. Bax de Alex van Warmerdam et Le tout nouveau testament de Jaco van Dormael seront présentés au 59ème BFI London Film Festival (7 – 18 octobre). Coproduits en Flandre, ces productions ont bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma et de Screen Flanders.

Le tout nouveau testament de Jaco van Dormael - qui sort en Belgique cette semaine chez Belga Films – est coproduit par Frank Van Passel pour la maison de production bruxelloise Caviar. Dans Le Tout Nouveau Testament, Dieu existe. Il habite à Bruxelles. C'est un salaud. Pour se venger de son père, sa fille de 11 ans balance sur Internet les dates de décès de tout le monde... Les rôles principaux sont interprétés par Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau et Pili Groyne aux côtés de François Damiens, Laura Verlinden, Johan Leysen, Viviane De Muynck et Johan Heldenbergh. La musique a été composée par An Pierlé.

Le thriller d’humour noir Schneider vs. Bax de Alex van Warmerdam, coproduit par Eurydice Gysel pour Czar TV, est l’histoire d’un tueur à gages qui reçoit une mission inhabituelle le jour de son anniversaire : il doit liquider un écrivain. Mais le job s’avère plus compliqué que prévu. Le film sera projeté au Festival du Film d’Ostende. Il est distribué par Cinéart.

Schneider vs. Bax et Le tout nouveau testament ont bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. et du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

28/08/2015 Cafard et Le tout nouveau testament invités au Festival International du Film de Busan

Cafard, le film d’animation de Jan Bultheel qui s’inspire de faits historiques, est invité au Festival International du Film de Busan (Corée du Sud, 1-10 octobre). Le film y sera présenté en première internationale dans le cadre du programme Wide Angle Animation. Le Festival présentera également le long-métrage Le tout nouveau testament de Jaco van Dormael dans le programme World Cinema panorama.

Cafard s’ouvre en1914. Pendant que Jean Mordant remporte le titre de champion du monde de lutte, sa fille Mimi est violée à Ostende par les occupants allemands. Jean fait le serment de venger cette ignominie et s'engage au sein du prestigieux bataillon ACM. À son grand dam débute ainsi une odyssée dramatique autour du monde.

Jan Bultheel a choisi d’utiliser la technique de ‘motion capture’ qui est également souvent mise en œuvre pour de grosses productions hollywoodiennes. Les acteurs jouent leurs scènes vêtus de 'mocap suits' grâce auxquels les mouvements du personnage animé sont reproduits à l’identique. Pour ce faire, il a fait appel aux talents de Wim Willaert (dans le rôle de Jean), Sebastien Dewaele, Maarten Ketels et Dinara Drukarova. Arielle Sleutel a produit le film pour Tondo Films. September Films le distribuera dans les salles belges le 23 septembre après une première à Ostende le 18 septembre. Les ventes internationales du film sont assurées par la société UDI basée à Paris.

Le tout nouveau testament de Jaco van Dormael - qui sortira le 2 septembre chez Belga Films - sera également présenté à Busan. Dans Le Tout Nouveau Testament, Dieu existe. Il habite à Bruxelles. C'est un salaud. Pour se venger de son père, sa fille de 11 ans balance sur Internet les dates de décès de tout le monde... Les rôles principaux sont interprétés par Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau et Pili Groyne aux côtés de François Damiens, Laura Verlinden, Johan Leysen, Viviane De Muynck et Johan Heldenbergh. La musique a été composée par An Pierlé. Les coproducteurs belges de ce film Belgo-franco-luxembourgeois sont Terra Incognita Films, Climax Films et Frank Van Passel de Caviar.

Cafard et Le tout nouveau testament ont bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz et du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

25/08/2015 Première mondiale pour D’Ardennen au Festival International du Film de Toronto

D’Ardennen, le premier long métrage de Robin Pront sera projeté en première mondiale dans le cadre du programme ‘Discovery’ du Festival International du Film de Toronto (10-20 septembre). Les long métrages Phantom Boy et Schneider vs. Bax coproduits en Flandre et soutenus par Screen Flanders seront également présentés au Festival.

D’Ardennen est le premier long métrage de Robin Pront. D'Ardennen s’ouvre sur un homejacking violent qui tourne mal. L’un des deux agresseurs, Dave (Jeroen Perceval), s’enfuit en laissant son frère Kenneth (Kevin Janssens) derrière lui. Quatre ans plus tard, Kenneth sort de prison mais les choses ont changé. Dave s’est rangé et tente d’aider son frère. Cependant, il est impuissant face aux tentatives désespérées de Kenneth pour reconquérir son ex Sylvie (Veerle Baetens). Après Toronto, le film fera l’ouverture du Festival de Gand le 13 octobre.

Le film d’animation Phantom Boy de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol (Une vie de chat) sera présenté dans le cadre de 'TIFF Kids'. Le film suit les aventures de Léo, un gamin de 11 ans, qui va aider un inspecteur de police à retrouver un gangster grâce à ses pouvoirs extraordinaires. La coproduction flamande est assurée par Annemie Degryse de Lunanime (The Team, Offline).

Alex van Warmerdam sera à Toronto avec Schneider vs Bax. Dans ce film, Tom Dewispelaere joue un tueur à gage qui reçoit une mission inhabituelle le jour de son anniversaire. Eurydice Gysel de Czar TV (Waste Land, The Missing, The White Queen) s’est occupée de la coproduction flamande.

Tous les films mentionnés dans ce communiqué ont bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz et du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

18/08/2015 Brabançonne fera la clôture du Festival des Films du Monde de Montréal

La comédie musicale romantique Brabançonne de Vincent Bal sera projetée lors de la cérémonie de clôture du Festival des Films du Monde de Montréal (27 août-7 septembre). Le Festival a annoncé son choix la nuit dernière.
 
Le Festival avait déjà annoncé la sélection des films BrabançonneTerug naar morgen de Lukas Bossuyt et Trouw met mij! de Kadir Balci aux côtés de cinq courts métrages belges flamands il y a quelques jours. L’organisation a fait savoir la nuit dernière qu’elle a porté son choix sur le film de Vincent Bal pour clôturer le Festival sur une note festive.
 
Brabançonne met en scène la rivalité entre deux fanfares, l’harmonie flamande Sainte-Cécile et l’harmonie wallonne En Avant, qui sont toutes deux sélectionnées pour représenter la Belgique à la grande finale européenne. Mais quand le soliste de Sainte-Cécile s’éteint brusquement sur le podium, Elke, la fille du chef d’orchestre flamand, a une idée pour sauver la finale: se payer les services d’Hugues, le fabuleux trompettiste de leur concurrent wallon.
 
Les rôles principaux sont interprétés par Amaryllis Uitterlinden, Arthur Dupont, Tom Audenaert, Michel Van Dousselaere, Erika Sainte, Ivan Pecnik et Fabrice Boutique.
 
Le scénario a été écrit par Vincent Bal et Pierre De Clercq (LabyrinthusHasta la vista). Le film est produit par Peter Bouckaert de Eyeworks, avec Entre Chien et Loup et Samsa Films respectivement à la coproduction francophone et luxembourgeoise.
 
Terug naar morgenBrabançonne et Trouw met mij ont bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Terug naar morgen et Brabançonne ont également obtenu l’aide du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.
 

11/08/2015 Montréal sélectionne Terug naar morgen et Brabançonne

Terug naar morgen, le premier long métrage de Lukas Bossuyt, sera présenté fin août en première mondiale au Festival des Films du Monde de Montréal (27 août – 7 septembre). Il sera en compétition dans la section « Premiers Films ». Le Festival accueillera également Brabançonne dans sa sélection World Greats. Les deux long-métrages ont bénéficié du soutien de Screen Flanders.

Terug naar morgen de Lukas Bossuyt mêle drame romantique et science-fiction. Dans ce film, un chercheur renommé, le professeur Viktor, fait une découverte extraordinaire avec l’aide de son fidèle assistant Titus : il serait possible d’envoyer des e-mails dans le passé ! La tentation est grande de modifier le cours des choses… mais même la plus infime des interventions peut avoir de lourdes conséquences.

Terug naar morgen est le premier long métrage de Lukas Bossuyt qui s’est déjà fait un nom dans la publicité, en tant que scénariste pour la télévision (Aspe, De Rodenburgs) et à la réalisation de courts métrages. Les rôles principaux sont interprétés par Koen De Graeve, Matteo Simoni et Robrecht Vanden Thoren, Le film est une production de Frank Van Passel et Ivy Vanhaecke pour Caviar et sera présenté à Montréal dans la compétition des premiers films.

Brabançonne, le film de Vincent Bal produit par Eyeworks dans lequel deux fanfares belges s’affrontent à un championnat européen, fera partie de la sélection World Greats, un programme qui présente des films de réalisateurs confirmés.

Terug naar morgen et Brabançonne ont bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) /Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz et ont également obtenu l’aide du fonds Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

Still Terug naar morgen: © Jo Voets

28/07/2015 Matthias Schoenaerts fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres

Fleur Pellerin, Ministre française de la Culture, a annoncé que Matthias Schoenaerts intègrera l’Ordre des Arts et des Lettres au titre de Chevalier.

Cette distinction est attribuée par le Ministère de la Culture français à des personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu'elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde.

Trois promotions ont lieu chaque année, deux pour les citoyens français, un pour les étrangers. L'Ordre des Arts et des Lettres comprend trois grades : Commandeur, Officier ou Chevalier. C’est le titre qui sera conféré à Matthias Schoenaerts.

Matthias Schoenaerts (°1977) a commencé sa carrière très tôt aux côtés de son père Julien Schoenaerts. En 1992, il apparaissait déjà dans Daens de Stijn Coninx, un film nominé aux Oscar. En 2003, il était invité à Berlin comme ‘Shooting Star’ pour son rôle dans Meisje. Il a ensuite joué entre autres dans Any Way the Wind BlowsThe One Thing To DoZwartboekDennis van RitaLinkeroeverLoftDe Smaak van De Keyser (L'empereur du goût) et My Queen Karo.

Sa carrière internationale a décollé grâce au film de Michaël R. Roskam Rundskop (Tête de Bœuf / Bullhead) qui fût nominé aux Oscar. Jacques Audiard l’y a repéré pour le rôle principal dans De rouille et d’os qui lui a valu un César du Meilleur Espoir Masculin début 2013. La même année, il était également à l’affiche de Blood Ties de Guillaume Canet présenté au Festival de Cannes. Ensuite, on l’a retrouvé notamment dans The DropA Little ChaosSuite FrançaiseFar from the Maddening CrowdMarylandA Bigger Splash et The Danish Girl. Matthias Schoenaerts tourne actuellement la minisérie de HBO Lewis and Clark et il sera prochainement dans le nouveau film de Roskam, Le fidèle.

Photo: The Loft © Woestijnvis

08/07/2015 D’Ardennen de Robin Pront fera l’ouverture du 42è Festival du Film de Gand

D'Ardennen, le premier long métrage de Robin Pront avec Kevin Janssens, Jeroen Perceval et Veerle Baetens dans les rôles principaux fera l’ouverture du 42è Festival du Film de Gand (13-24 octobre). Le directeur artistique du festival, Patrick Duynslaegher, se félicite de ce choix et se déclare "très content de pouvoir ouvrir le festival avec D'Ardennen."
 
Selon Patrick Duynslaegher, "le rôle d’un festival de cinéma est de découvrir de nouveaux talents. Et c’est ce que nous ferons en déroulant le tapis rouge pour Robin Pront et sa première réalisation, un mélange surprenant et assez unique au sein du cinéma flamand qui oscille entre film de genre et film d’auteur. Ce thriller sombre est un pur film noir à la flamande qui n’est pas recommandé aux âmes sensibles qui ne supportent pas une goutte de sang mais qui par contre séduira tous ceux qui aiment voir un vrai réalisateur à l’oeuvre et découvrir les prestations d’acteurs surprenantes de Veerle Baetens, Kevin Janssens et Jeroen Perceval.”

D'Ardennen s’ouvre sur un homejacking violent qui tourne mal. L’un des deux agresseurs, Dave (Jeroen Perceval), s’enfuit en laissant son frère Kenneth (Kevin Janssens) derrière lui. Quatre ans plus tard, Kenneth sort de prison mais les choses ont changé. Dave s’est rangé et tente d’aider son frère. Cependant, il est impuissant face aux tentatives désespérées de Kenneth pour reconquérir son ex-petite amie Sylvie (Veerle Baetens).

Aux côtés de Baetens, Janssens et Perceval (qui a également co-scénarisé le film avec Pront), on retrouve des visages connus dans les rôles secondaires : Jan Bijvoet, Sam Louwyck, Viviane De Muynck et Peter Van den Begin.

"Faire l’ouverture du Festival du Film de Gand, c’est le plus grand honneur pour un film en Belgique," explique Robin Pront. "Je suis extrêmement content que ce soit le cas. En tant que jeune cinéaste, je ne pouvais espérer meilleure plateforme de lancement pour mon premier long métrage. Et en plus, après avoir vainement tenté d’être invité à la soirée d’ouverture du festival pendant près de 10 ans, je pourrai enfin y aller ! (rires) ”

D’Ardennen est une production de Bart Van Langendonck pour Savage Film en coproduction avec Eyeworks et PRPL/Bastide Films aux Pays-Bas. Kinepolis Film Distribution (KFD) distribuera le film dans les salles belges à partir du 14 octobre.

D'Ardennen a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF)/ Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz et de l’aide de Screen Flanders, la mesure de soutien économique pour le cinéma, une initiative qui fait partie des compétences du Ministre de L’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Gatz.

18/06/2015 Screen Flanders investit 2 000 000 d’euros sur huit productions audiovisuelles

Le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a annoncé quelles sont les productions audiovisuelles qui obtiendront un soutien financier de Screen Flanders, la mesure de soutien économique du gouvernement flamand au secteur audiovisuel. Lors de la première session de l’année 2015, huit productions se partageront une enveloppe totale de 2 000 000 d’euros. Parmi celles-ci, on trouve les nouveaux projets de Terence Davies (A Quiet Passion), Julien Temple (You Really Got Me) et Cristiano Bortone (Coffee). En contrepartie, ces projets devront comptabiliser des dépenses en Région flamande pour un montant total de 8,8 millions d’euros.
 
A travers Screen Flanders, le gouvernement flamand donne un coup de pouce aux productions audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les producteurs belges peuvent demander jusqu’à 400 000 euros d’avances remboursables à Screen Flanders en guise de soutien économique à leurs dépenses en Région flamande.
 
En outre, il est exigé qu’un minimum de 250 000 euros soit investi en Région flamande et que la production contribue à l’enrichissement du patrimoine culturel de la Région. Pour chaque euro d’aide, il faut dépenser au moins un euro en Région flamande. Le montant maximal de l’aide est de 400 000 euros par projet.
 
La première session de Screen Flanders pour l’année 2015 s’est clôturée le 6 mars. Pour cette session, huit projets se partagent une enveloppe de 2 000 000 d’euros. L’aide attribuée à chaque projet oscille  entre 125 000 euros et 400 000 euros. Ensemble, ces huit projets retenus seront responsables pour environ 8,8 millions d’euros de dépenses en Région flamande.
 
Parmi les projets soutenus lors de cette session, on trouve une majorité de coproductions internationales dont le biopic A Quiet Passion de Terence Davies sur la vie de Emily Dickinson avec Cynthia Nixon dans le rôle principal, You Really Got Me de Julien Temple sur le groupe de rock anglais The Kinks et la coproduction belgo-italo-chinoise Coffee du réalisateur italien Cristiano Bortone. La coproduction belgo-allemande Robbi, Tobbi und das Fliewatüüt, basé sur le célèbre livre pour enfants de Boy Lornsen fait également l’objet d’un soutien du fonds. En animation, le long-métrage Marnie’s World, une adaptation moderne du conte des Musiciens de Brême et la série stop-motion George & Paul ont su convaincre le jury. La sélection finale de projets soutenus inclut également deux projets belges dont le premier long-métrage de Tim Van Aelst Safety First – The Movie et Dode Hoek de Nabil Ben Yadir
 
La deuxième et dernière session pour l’année 2015 avec un budget de soutien de 1,5 million d’euros se clôturera le 11 septembre.
 
Les demandes reçues ont été évaluées par un jury culturel et économique. Sur base de cette évaluation, le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a décidé d’attribuer une aide à huit projets. Les huit projets qui recevront un soutien sont: (titre, réalisateur, producteur majoritaire, (co)producteur flamand, nationalité - genre)
 
Coffee
Réalisateur: Cristiano Bortone      
Producteur majoritaire: Orisa Produzioni (IT)
Coproducteur flamand: Savage Film
Nationalité: IT - BE - CN
Genre: fiction
 
Dode Hoek 
Réalisateur: Nabil Ben Yadir
Producteur majoritaire: Wrong Men North SPRL, Antilope Joyeuse SPRL (BE)
Coproducteur flamand: Eyeworks
Nationalité: BE
Genre: fiction
 
George & Paul
Réalisateur: Joost van den Bosch, Erik Verkerk
Producteur majoritaire: Pedri Animation BV (NL)
Coproducteur flamand: Beast Productions
Nationalité: NL - BE
Genre: serié d’animation
 
Marnie's World
Réalisateur: Christoph et Wolfgang Lauenstein
Producteur majoritaire: Scopas Medien AG (DE)
Coproducteur flamand: Grid Animation
Nationalité: DE - BE
Genre: animation
 
A Quiet Passion
Réalisateur: Terence Davies
Producteur majoritaire: Hurricane Films (UK)
Coproducteur flamand: Potemkino
Nationalité: UK - BE
Genre: fiction
 
Robbi, Tobbi und das Fliewatüüt
Réalisateur: Wolfgang Groos
Producteur majoritaire: Wüste Film (DE)
Coproducteur flamand: Walking The Dog
Nationalité: DE - BE
Genre: fiction
 
Safety First - The Movie
Réalisateur: Tim Van Aelst
Producteur flamand: Carambole
Nationalité: BE
Genre: fiction
 
You Really Got Me
Réalisateur: Julien Temple
Producteur majoritaire: Recorded Picture Company (UK)
Coproducteur flamand: Zilvermeer Productions
Nationalité: UK - BE
Genre: fiction
 
Depuis sa création début 2012, Screen Flanders a soutenu une grande variété de coproductions internationales telles que les film d’animation Jack et la mécanique du cœur et Astérix, le Domaine des Dieux, la série historique La Reine Clandestine (The White Queen) créée pour la BBC, la série The Missing également créée pour la BBC, la série internationale The Team et les nouveaux long-métrages des réalisateurs Peter Greenaway (Eisenstein in Guanajuato),Wolfgang Becker (Me & Kaminski), Jaco Van Dormael (Le tout nouveau testament) et Felix van Groeningen (Belgica).
 

21/04/2015 Le nouveau film de Jaco Van Dormael à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes

Le tout nouveau testament de Jaco Van Dormael sera projeté dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes (14-24 mai 2015). L’organisation a annoncé sa sélection aujourd’hui. Cette coproduction belgo-franco-luxembourgeoise a également des accents flamands puisqu’aux côtés de Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau et Catherine Deneuve on pourra apercevoir Laura Verlinden, Johan Leysen, Viviane De Muynck et Johan Heldenbergh. An Pierlé a écrit la musique.

Dans le Le tout nouveau testament, Dieu existe. Il habite à Bruxelles. C’est un salaud. Il est odieux avec sa femme et sa fille. On a beaucoup parlé de son fils, mais très peu de sa fille. Pour se venger, elle balance sur Internet les dates de décès de tout le monde…

Benoît Poelvoorde tient le rôle de Dieu, tandis que Yolande Moreau joue son épouse et Pili Groyne (Deux jours, une nuitAlleluia) leur fille de 11 ans. Les autres rôles sont interprétés notamment par Catherine Deneuve, François Damiens, Romain Gelin et Marco Lorenzini ainsi que les Flamands Laura Verlinden (ImageBen X), Johan Leysen (The AmericanLe verdict), Viviane De Muynck (Flying HomeLe verdict) et Johan Heldenbergh (The Broken Circle Breakdown/Alabama Monroe). An Pierlé a à nouveau composé une bande sonore. Elle n’en est pas à son premier essai puisqu’elle avait déjà composé la musique de Eldorado de Bouli Lanners.

Jaco Van Dormael retrouvera la Quinzaine, où il avait présenté son premier film en 1991, Toto le héros. Il y avait remporté la Caméra d’Or et le Prix du Public. En 1996, il présentait Le huitième jour en compétition officielle qui valut un double prix d’interprétation à Daniel Auteuil et Pascal Duquenne.

Le tout nouveau testament est une coproduction belgo-franco-luxembourgeoise. Les coproducteurs belges sont Terra Incognita Films, Climax Films et Frank Van Passel pour la maison de production flamande Caviar. Après la première mondiale à Cannes, ce sera Belga Films qui distribuera le film en fin d’année en Belgique.

Du coté flamand, le film a pu bénéficier du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF)/Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz et de Screen Flanders, une mesure de soutien économique au cinéma, initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre Gatz.

06/03/2015 Screen Flanders investit 1 430 000 d’euros en sept productions audiovisuelles

Le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a annoncé quelles sont les productions audiovisuelles qui obtiendront un soutien financier de Screen Flanders, la mesure de soutien économique du gouvernement flamand au secteur audiovisuel. Lors de la dernière session de l’année 2014, sept productions se voient attribuer une enveloppe totale de 1 430 000 d’euros. Parmi ceux-ci, on trouve les nouveaux projets de Jan Matthys (In Flanders Fields), Jessica Woodworth & Peter Brosens (La cinquième saison) et Nic Balthazar (A tout jamais). En contrepartie, ces projets devront comptabiliser des dépenses en Région flamande pour un montant total de 6,9 millions d’euros.
 
A travers Screen Flanders, le gouvernement flamand donne un coup de pouce aux productions audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les producteurs belges peuvent demander jusqu’à 400 000 euros d’avances remboursables à Screen Flanders en guise de soutien économique à leurs dépenses en Région flamande.
 
En outre, il est exigé qu’un minimum de 250 000 d'euros soit investi en Région flamande et que la production contribue à l’enrichissement du patrimoine culturel de la Région. Pour chaque euro d’aide, il faut dépenser au moins un euro en Région flamande. Le montant maximal de l’aide est de 400 000 euros par projet.
 
Cette troisième et dernière session de Screen Flanders pour l’année 2014 s’est clôturée mi-décembre. Pour cette session, sept projets se partagent une enveloppe de 1 430 000 d’euros. L’aide attribuée à chaque projet oscille  entre 50 000 euros et 400 000 euros. Ensemble, ces sept projets retenus dépenseront environ 6,9 millions d’euros en Région flamande.
 
Pour l’année 2015 deux sessions ont été confirmée à ce jour avec un budget de soutien total de 3,5 million d’euros. La prochaine session se clôtura aujourd'hui.
 
Les demandes reçues ont été évaluées par un jury culturel et économique. Sur base de cette évaluation, le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a décidé d’attribuer une aide à sept projets. 
 
Les sept projets qui recevront un soutien sont: (titre, réalisateur, producteur majoritaire, (co)producteur flamand, nationalité - genre)
 
Als de dijken breken
Réalisateur: Jan Matthys
Producteur majoritaire: Joco Media (NL)
Coproducteur flamand: Menuet
Nationalité: NL – BE
Genre: fiction
 
FC De Kampioenen 2 – Jubilee Generale
Réalisateur: Jan Verheyen
Producteur flamand: Skyline Entertainment
Nationalité: BE
Genre: fiction
 
J. Kessels
Réalisateur: Erik de Bruyn
Producteur majoritaire: CTM Pictures (NL)
Coproducteur flamand: Czar TV
Nationalité: NL – BE
Genre: fiction
 
Kebab Royal
Réalisateur: Jessica Woodworth & Peter Brosens
Producteur flamand: Bo Films
Nationalité: BE – BG
Genre: fiction
 
My First Highway
Réalisateur: Kevin Meul
Producteur flamand: Fobic Films
Nationalité: BE – NL
Genre: fiction
 
Say Something Funny
Réalisateur: Nic Bathazar
Producteur flamand: Eyeworks
Nationalité: BE- NL
Genre: fiction
 
Trollie
Réalisateur: Gert Embrechts
Producteur majoritaire: Johan Nijenhuis & Co BV (NL)
Coproducteur flamand: Zilvermeer Productions
Nationalité: NL - BE
Genre: fiction
 
Depuis sa création début 2012, Screen Flanders a soutenu une grande variété de coproductions internationales telles que les film d’animation Jack et la mécanique du cœur et Astérix, le Domaine des Dieux, la série historique La Reine Clandestine (The White Queen) crée pour la BBC, la série The Missing également crée pour la BBC, la série internationale The Team et les nouveaux long-métrages des réalisateurs Peter Greenaway (Eisenstein in Guanajuato),Wolfgang Becker (Me & Kaminski), Jaco Van Dormael (Le tout nouveau testament) et Felix van Groeningen (Belgica).
 
Screen Flanders fait partie des compétences du Ministre de l’Economie Philippe Muyters qui gère l’initiative en collaboration avec le Ministre de la Culture Sven Gatz. Le budget de cette mesure économique est mis à disposition par L’Agence Flamande de l'Entreprise (Agentschap Ondernemen). Pour se faire aider dans l’évaluation des dossiers, la communication et la promotion, l’Agence fait appel au Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF).
  

19/02/2015 Brabançonne vendu à la France, le Japon, la Corée du Sud et la Turquie

Les droits de diffusion de Brabançonne, le long métrage de Vincent Bal, ont été vendus à différents territoires a-t-on appris via Eyeworks, son producteur. La comédie musicale qui était présentée la semaine dernière aux acquéreurs potentiels lors du European Film Market (EFM) au Festival de Berlin peut d’ores et déjà compter sur une sortie en France, au Japon, en Corée du Sud et en Turquie. Des négociations sont en cours pour d’autres territoires.

Brabançonne était présenté pour la première fois aux acheteurs internationaux la semaine dernière lors du European Film Market (EFM) du Festival International du Film de Berlin. Il a immédiatement tapé dans l’œil de bon nombre d’entre eux. C’est ainsi que le film sera distribué en France par Paradis Films (Tinker Tailor Soldier SpySoeur Sourire) et au Japon par Fine Films (Under The Skin, Dallas Buyers Club). En Corée du Sud, ce sera Seed et en Turquie Mor Film.

Le vendeur international, Be for Films, poursuit ses négociations avec plusieurs acheteurs potentiels qui ont déjà confirmé leur intérêt pour le film.  

Peter Bouckaert, qui a produit le film pour Eyeworks, est très content de cet engouement de l’étranger: “Personne n’espérait que l’intérêt soit aussi important et immédiat après la première projection. Les acheteurs ont surtout loué l’originalité, la fraîcheur, la musique et la réalisation de Vincent Bal. C’est vraiment une excellence nouvelle que le film ait déjà trouvé des acquéreurs dans des territoires aussi importants que le Japon, la Corée du Sud et la France et surtout ça prouve que le potentiel du film dépasse largement nos frontières.”

Brabançonne raconte la rivalité entre deux fanfares belges : une wallonne et une flamande, concurrentes à un grand concours de fanfares européennes. Vincent Bal et Pierre De Clercq (LabyrinthusHalfweg, Hasta la vista) ont scénarisé ce film qui a été produit par Eyeworks en coproduction avec Entre Chien & Loup et Samsa Films. Brabançonne est encore en salles à Anvers, dans le Limbourg et dans le Brabant flamand.

C’est ici une bonne nouvelle de plus pour Peter Bouckaert dont une autre production Eyeworks, A tout jamais (Tot altijd), sortira dans les salles françaises le 11 mars. Ce film, qui a déjà séduit plus de 200.000 spectateurs en Belgique, y sera distribué par Bodega Films – qui avait déjà distribué Alabama Monroe (The Broken Circle Breakdown). A tout jamais est le deuxième film de Nic Balthazar à sortir en France après Ben X.

Brabançonne et A tout jamais ont bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre / Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz. Brabançonne a également pu bénéficier du soutien du fonds économique Screen Flanders, une initiative sous la compétence du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz.

22/12/2014 Screen Flanders investit 1.570.000 d’euros en 8 productions

Le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a annoncé quelles sont les productions audiovisuelles qui obtiendront un soutien financier de Screen Flanders, la mesure de soutien économique du gouvernement flamand au secteur audiovisuel. Lors de cette deuxième session 2014, huit productions se voient attribuer une enveloppe totale de 1.570.000 d’euros. Parmi ceux-ci, on trouve les nouveaux projets de Stijn Coninx, Alex van Warmerdam et Arthur Harari, ainsi que la nouvelle série d’animation Ziggy and the Zootram. En contrepartie, ces projets devront comptabiliser des dépenses en Région flamande pour un montant total de 7,5 millions d’euros.

A travers Screen Flanders, le gouvernement flamand donne un gros coup de pouce aux productions audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les producteurs belges peuvent demander jusqu’à 400.000 euros d’avances remboursables à Screen Flanders en guise de soutien économique à leurs dépenses en Région flamande.

En outre, il est exigé qu’un minimum de 250.000 d'euros soit investi en Région flamande et que la production contribue à l’enrichissement du patrimoine culturel de la Région. Pour chaque euro d’aide, il faut dépenser au moins un euro en Région flamande. Le montant maximal de l’aide est de 400.000 euros par projet.

Cette deuxième session de Screen Flanders pour 2014 s’est clôturée mi-septembre. Pour cette session, huit projets se partagent une enveloppe de 1.570.000 d’euros. L’aide attribuée à chaque projet oscille  entre 95.000 euros et 360.000 euros. Ensemble, ces huit projets retenus dépenseront environ 7,5 millions d’euros en Région flamande.

Les demandes reçues ont été évaluées par un jury culturel et économique. Sur base de cette évaluation, le Ministre de l’Economie Philippe Muyters a décidé d’attribuer une aide à huit projets.

Les huit projets qui font l’objet d’un soutien peuvent être consulter sous la page projets soutenus.

Depuis sa création début 2012, Screen Flanders a soutenu un grande variété de coproductions internationales telles que les film d’animation Jack et la mécanique du cœur et Astérix: Le Domaine des Dieux, la série historique La Reine Clandestine (The White Queen) crée pour la BBC, la série The Missing également crée pour la BBC, la série internationale The Team et les nouveaux long-métrages des réalisateurs Peter Greenaway (Eisenstein in Guanajuato) et Wolfgang Becker (Me & Kaminski).

27/10/2014 La série The Missing sera diffusée sur BBC One à partir de mardi soir

Le premier des huit épisodes de la nouvelle série The Missing sera diffusé demain soir (mardi 28 octobre) sur BBC One. Une part importante de cette série a été filmée en Belgique et, aux côtés des acteurs britanniques James Nesbitt et Frances O’Connor, on retrouve des visages bien de chez nous tels que Emilie Dequenne, Titus De Voogdt, Johan Leysen et Hilde Heijnen. La chanson du générique est signée Amatorski.

The Missing commence en 2006 lorsque la vie de Tony et Emily Hugues bascule suite à la disparition d’Oliver, leur fils de cinq ans. Le couple - qui ne parle pas le français - se retrouve au cœur d’une tornade médiatique dans un pays dont ils ne comprennent pas les règles. Ils comprennent vite qu’ils ne peuvent pas se fier à tout le monde.  Huit ans plus tard, le couple est sur le point de se séparer. Tony n’a jamais voulu abandonner les recherches et lorsqu’il finit quand même à trouver une piste, il parvient à raviver l’intérêt de Julien Baptiste, le détective français qui était affecté à l’affaire dès le début…

Le scénario de The Missing a été développé par Harry et Jack Williams avec Tom Shankland à la réalisation. Les rôles principaux sont interprétés par James Nesbitt (Tony), Frances O'Connor (Emily), Tchéky Karyo (Julien Baptiste), Jason Flemyng, Emilie Dequenne, Titus De Voogdt et Saïd Taghmaoui.

On retrouve de nombreux belges dans l’équipe technique également : Koen Fransen (directeur de production), Ann Lauwerys (costumes), Didier Lechien (régisseur), Jean-Paul Van Calster (accessoires), Luc Cuveele (son), Patrick Hella et Brigitte Dewitte (casting belge), Olivier Bisback (cascadeur), Merijn Sep en Miriam Matthys (direction artistique), Jo Vermaercke (directeur 2è caméra), Wim Temmerman (chef électricien) et Bo Molderez (machiniste).  La musique du générique est également de Amatorski.

Une grande partie de la production et de la post-production a été organisée par des sociétés belges. Lites s’est occupée de l’éclairage et du matériel image et Eastwood & Brent de la construction des décors.  Parmi les autres partenaires, on peut citer L’affaire Culinaire (catering), Cine Qua Non (machines), Jules Logistics (matériel de mise en scène), Work@Dreams (matériel éclairage), Caruur (voitures de location) et Globus Reizen.

Cette nouvelle série est produite pour la BBC par New Pictures et Company Pictures, en collaboration avec Two Brothers Pictures et Playground. En Belgique, la série a été coproduite par Eurydice Gysel et Koen Mortier pour Czar TV avec la VRT et la RTBF et BNP Paribas Fortis Film Finance qui a contribué au financement grâce au Tax Shelter belge.

The Missing a vu le jour grâce au soutien du fonds économique Screen Flanders, une initiative qui fait partie des compétences du Ministre de l’Economie Philippe Muyters et du Ministre de la Culture Sven Gatz du Gouvernement flamand.

Le premier épisode de The Missing sera diffusé ce mardi 28 octobre sur BBC One à 22h (21h GMT). Le reste de la série sera diffusé à fréquence hebdomadaire. En Belgique, une diffusion sur la première chaîne de la VRT, één est prévue début 2015.

Image © New Pictures, Company Pictures with All3Media International

19/08/2014 Première internationale pour le film belge Labyrinthus au Festival de Toronto

Labyrinthus, le film d’aventures belge du réalisateur flamand Douglas Boswell, sera présenté en première internationale au Festival International du Film de Toronto  (4-14 septembre). Labyrinthus rejoint ainsi Waste Land de Pieter Van Hees et Welp de Jonas Govaerts dont la première mondiale avait déjà été confirmée par Toronto. Le festival a également annoncé la sélection du film des frères Dardenne, Deux jours, une nuit, une coproduction minoritaire avec la Flandre. 

Le Festival International du Film de Toronto ne révèle son programme que par bribes. Toute une série de titres est à nouveau tombée aujourd’hui et parmi ceux-ci, on trouve Labyrinthus de Douglas Boswell. Le premier film du réalisateur flamand sera programmé dans le cadre de TIFF Kids, une section qui propose au public des films familiaux venus du monde entier.

Il s’agit du premier long métrage de Douglas Boswell mais le réalisateur a déjà une longue expérience en télévision avec les séries Emma, Wittekerke, LouisLouise et De elfenheuvel et il a également déjà réalisé plusieurs courts métrages primés dont Romance.

Basé sur un scénario original de Pierre De Clercq, Labyrinthus suit les aventures de Frikke, un jeune garçon de 14 ans qui découvre par hasard un jeu vidéo dans lequel certains de ses amis sont pris au piège. Seul Frikke peut encore les sauver. Dans une course effrénée contre la montre, Frikke fera l’impossible pour déjouer les plans du machiavélique créateur du jeu et sauver ses amis. 

Les rôles principaux sont interprétés par Spencer Bogaert, Emma Verlinden, Felix Maesschalk (Tot altijd, Los Flamencos), Nell Cattrysse (The Broken Circle Breakdown) et Pommelien Thijs, aux côtés de Tine Embrechts, Pepijn Caudron, Herwig Ilegems et Ivan Pecnik. De nombreuses scènes ont été filmées en studio sur fond vert afin de pouvoir les intégrer dans le monde virtuel du jeu vidéo où se déroule l’action de plus d’un tiers du film.

Bart Van Langendonck a produit Labyrinthus pour Savage Film (Rain, Bullhead/Tête de Boeuf). Van Langendonck est également le coproducteur flamand du film de Fabrice du Welz, Alleluia. L’image de Labyrinthus est signée Reinier Van Brummelen et le montage Jan Hameeuw. Pieter Van Dessel a composé la musique originale du film. Attraction Distribution assure les ventes internationales du film. Il a déjà trouvé acquéreur en France, en Italie, au Japon et en Estonie.

Après Toronto, Labyrinthus fera un arrêt au festival de Namur avant de poursuivre sa carrière internationale au festival Cinekid d’Amsterdam où il fera partie de la compétition Internationale. 

Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne a également été ajouté au programme de Toronto. Il fera partie de la section Special Presentations. Présenté en compétition à Cannes cette année, le film a été produit par Les Films du Fleuve en coproduction avec Peter Bouckaert pour la maison de production flamande Eyeworks.

Avec Labyrinthus et Deux jours, une nuit, la présence des (co)productions flamandes à Toronto s’accroit. On savait déjà que Waste Land sera présenté en première mondiale dans la section Vanguard et Welp  dans le programme Midnight Madness. Alleluia de Fabrice du Welz, une coproduction avec la Flandre, y sera également présenté de même que The Drop, la première production américaine du réalisateur Michaël R. Roskam avec Matthias Schoenaerts. L’acteur flamand sera aussi à l’affiche du film de clôture du festival de Toronto, la production britannique A Little Chaos.

Labyrinthus a bénéficié des aides de Screen Flanders, la mesure de soutien économique au cinéma et du Fonds Audiovisuel de Flandre/Fonds Cinéma du Ministre de la Culture Sven Gatz.

22/05/2014 Screen Flanders distribue 2.000.000 d’euros à 9 productions

Le Ministre-Président flamand Kris Peeters a annoncé les productions audiovisuelles qui obtiendront un soutien financier de Screen Flanders, la mesure de soutien économique du gouvernement flamand au secteur audiovisuel. Lors de cette première session 2014, 9 productions se voient attribuer une enveloppe totale de 2.000.000 d’euros. Parmi ceux-ci, on trouve les nouveaux projets de Jaco Van Dormael, Felix van Groeningen et Wim Vandekeybus, ainsi que la nouvelle série BBC Breakdown. En contrepartie, ces projets devront comptabiliser des dépenses en Région flamande pour un montant total de 9,3 millions d’euros.

A travers Screen Flanders, le gouvernement flamand donne un gros coup de pouce aux productions audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les producteurs belges peuvent demander jusqu’à 400.000 euros d’avances remboursables à Screen Flanders en guise de soutien économique à leurs dépenses en Région flamande.

En outre, il est exigé qu’un minimum de 250.000 d'euros soit investi en Région flamande et que la production contribue à l’enrichissement du patrimoine culturel de la Région. Pour chaque euro d’aide, il faut dépenser au moins un euro en Région flamande. Le montant maximal de l’aide est de 400.000 euros par projet.

La première session de Screen Flanders pour 2014 s’est clôturée mi-mars. Pour cette session, 9 projets se partagent une enveloppe de 2.000.000 d’euros. L’aide attribuée à chaque projet oscille entre 100.000 euros et 400.000 euros. Ensemble, ces 9 projets retenus dépenseront environ 9,3 millions d’euros en Région flamande.

Les demandes reçues ont été évaluées par un jury culturel et économique. Sur base de cette évaluation, le Ministre-Président flamand Kris Peeters a décidé d’attribuer une aide à 9 projets.

Depuis sa création début 2012, Screen Flanders a soutenu un grande variété de coproductions internationales telles que le film d’animation Jack et la mécanique du cœur de Europacorp, la série historique La Reine Clandestine (The White Queen) crée pour la BBC, la série internationale The Team et le nouveau long-métrage du réalisateur Peter Greenaway Eisenstein in Guanajuato.

Les 9 projets qui font l’objet d’un soutien peuvent être consulter sous la page projets soutenus.

17/01/2014 La coproduction franco-belge Jack et la mécanique du cœur sera présentée au festival de Berlin

L’ambitieux film d’animation franco-belge Jack et la mécanique du cœur de Mathias Malzieu & Stéphane Berla sera présenté en première internationale au festival de Berlin dans la section Generation Kplus.  La société de production bruxelloise Walking The Dog a non seulement coproduit le film mais réalisé une grande partie de l’animation, de l’éclairage et des décors du film. Le projet était l’un des tous premiers à bénéficier l’an dernier du soutien du fonds économique Screen Flanders.

Le film, basé sur le bestseller éponyme de Mathias Malzieu, raconte l’histoire de Jack qui naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Le Docteur Madeleine le sauve en remplaçant son cœur défectueux par une horloge mécanique. Il survivra avec ce bricolage magique jusqu’au jour où il tombe amoureux et tout devient plus compliqué. Le film sortira sur nos écrans le 5 février.

Jack et la mécanique du cœur  est une coproduction entre les français de Europacorp (Luc Besson), Duran et France 3 Cinema et les belges Umedia (pour le Tax Shelter) et Walking The Dog, un studio de production et d’animation créé en 2000 par Anton Roebben et Eric Goossens. Ces derniers n’en sont pas à leur premier essai puisqu’ils ont déjà collaboré à d’autres films d’animation d’envergure tels que  Les Triplettes de Belleville, Brendan et le secret de  Kells, Un monstre à Paris et plus récemment  Pinocchio  d’Alò et The Congress d’Ari Folman.

Jack et la mécanique du cœur a vu le jour grâce au soutien du fonds économique Screen Flanders, une initiative du Ministre-Président flamand Kris Peeters et de la Ministre flamande de la Culture Joke Schauvliege.

Still © Europacorps 2013

16/01/2014 Une nomination aux Oscar pour The Broken Circle Breakdown (Alabama Monroe)

Le film de Felix van Groeningen, The Broken Circle Breakdown (sorti en France sous le titre Alabama Monroe) fait partie des cinq nominés pour l’Oscar du Meilleur Film en Langue Etrangère. L’Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS) a dévoilé les nominations pour la 86è Cérémonie des Oscar lors d’une conférence de presse à Los Angeles. Deux ans après Rundskop (Tête de Boeuf), The Broken Circle Breakdown est ainsi le septième film belge à obtenir une nomination dans cette catégorie. Les fameuses statuettes seront remises lors de la cérémonie qui aura lieu le dimanche 2 mars.  

La présidente de l’Académie, Cheryl Boone Isaacs, a annoncé les nominations avec l’acteur Chris Hemsworth dans le Samuel Goldwyn Theater de Beverly Hills. Dans la catégorie Meilleur Film en Langue Etrangère, la question était de savoir si le drame de Felix van Groeningen, The Broken Circle Breakdown, allait ressortir de la shortlist de neuf titres sur laquelle il se trouvait depuis le 20 décembre. Le film se trouve bel et bien parmi les cinq films nominés et peut donc entamer la dernière ligne droite dans la course à la précieuse statuette.

Avec cette nomination en poche, The Broken Circle Breakdown arrive tout doucement au terme d’un parcours exceptionnel. Le quatrième long métrage de Felix van Groeningen a connu sa première mondiale en 2012 au Festival de Gand avant d’entamer sa carrière internationale au Festival de Berlin où il a remporté le Prix Panorama du Public et le Label Europa Cinemas du Meilleur Film Européen. Ont suivi de nombreuses distinctions internationales telles que les Prix du Public à CPH:PIX et au Festival du Film Européen de Séville, le Prix de la Meilleure Actrice et du Meilleur Scénario au Festival du Film de Tribeca, trois prix au Festival International du Film de Festroia et, plus récemment, le prix FIPRESCI à Palm Springs. Avec neuf Ensor, le film était également le grand vainqueur des Vlaamse Filmprijzen et il a encore remporté le Prix LUX du Parlement Européen fin 2013 alors que Variety avait fait de Felix van Groeningen un « Euro Director to Watch ». Mais la cerise sur le gâteau est venue avec le Prix de la Meilleure Interprétation Féminine remis à Veerle Baetens lors des European Film Awards.

Lucky number seven
C’est la septième fois qu’un film belge est nominé dans la catégorie Meilleur Film en Langue Etrangère. Avant la nomination de Tête de Boeuf de Michaël R. Roskam, qui a dû s’incliner en 2012 face au film iranien Une séparation, il fallait remonter à 2001 pour Iedereen Beroemd! (Everybody Famous!) et encore plus loin pour Farinelli: Il Castrato (1995), Daens (1993), Le maître de musique (1989) et Paix sur le champs (1971).

Ces dernières années la Belgique a frôlé l’Oscar à plusieurs reprises dans d’autres catégories. L’an dernier, c’était le court métrage de Tom Van Avermaet, Mort d’une ombre, qui était nominé pour un Oscar du Meilleur Court Métrage « Live Action » tandis qu’en 2012 c’était le film d’animation Une vie de chat, coproduit par la société gantoise Lunanime, qui était en lice. En 2011, le court métrage Na Wéwé, coproduit par A Private View, faisait partie des nominés alors que l’année précédente c’était le film coproduit par Vivi Film, Brendan et le secret des Kells, qui concourrait pour l’Oscar du Meilleur Film d’Animation. En 2008 Guido Thys et Anja Daelemans étaient aussi nominés avec leur court Tanghi Argentini. Le seul Oscar jamais remporté par une production belge remonte à 1987 pour Een Griekse tragedie (A Greek Tragedy) de Nicole Van Goethem.

Felix van Groeningen et Carl Joos ont scénarisé The Broken Circle Breakdown sur base de la pièce éponyme de Johan Heldenbergh et Mieke Dobbels. Ruben Impens a assuré la direction photographique et Nico Leunen le montage. Le film a été produit par Dirk Impens pour la maison de production gantoise Menuet (In Flanders Fields, La merditude des choses) et il a bénéficié du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre/ Fonds Cinéma de la Ministre flamande de la Culture Joke Schauvliege.

15/01/2014 Jan Roekens nommé responsable des productions de Screen Flanders

Jan Roekens vient d'être nommé responsable des productions de Screen Flanders. À compter de mi-janvier, il poursuivra, en coopération avec l’Agence Flamande de l’Entreprise (Agentschap Ondernemen) le travail initié par Alain Collart auprès du Fonds Audiovisuel de Flandre, VAF (Vlaamse Audiovisueel Fonds) pour l’analyse et l’évaluation des dossiers de demande auprès de Screen Flanders.

Diplômé en sciences économiques et titulaire d'un Masters en marketing, Jan Roekens a suivi les formations de producteurs européens ACE et EAVE. De 1995 à 2013, au sein de la société Sophimages, il a produit des courts et des longs métrages, fictions et documentaires, ainsi que des films de danse. Jan Roekens est également membre fondateur de Flanders Doc et a été coordinateur national d'EAVE.

Screen Flanders est une initiative conjointe du Ministre-Président flamand Kris Peeters dont les compétences incluent l’Economie, et de la Ministre flamande de la Culture Joke Schauvliege. Grâce à Screen Flanders, le gouvernement flamand entend augmenter son soutien aux productions cinématographiques et audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les producteurs belges peuvent solliciter de Screen Flanders des avances remboursables, qui pourront s'élever jusqu'à 400.000 euros, adossées au montant de leurs dépenses en Flandre.
Depuis sa création début 2012, Screen Flanders a organisé trois sessions d'appels à projets (une session en 2012 et deux en 2013). Au total, ce sont déjà 40 projets qui ont bénéficié d’un montant global de soutien remboursable de 9,2 millions d'euros, correspondant à un montant de  36,2 millions d'euros de dépenses en Flandre.

Les fonds de cette initiative économique sont gérés et mis à disposition par l’Agence Flamande de l’Entreprise (Agentschap Ondernemen). Le Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) assiste l'Agence dans l’évaluation des dossiers, la communication et la promotion.

08/01/2014 Screen Flanders distribue 2.215.000 d’euros à 10 productions

Le Ministre-Président flamand Kris Peeters a annoncé quelles sont les productions audiovisuelles qui obtiendront un soutien financier de Screen Flanders, la mesure de soutien économique du gouvernement flamand au secteur audiovisuel. Lors de cette deuxième session 2013, 10 productions se voient attribuer une enveloppe totale de 2.215.000 d’euros. En contrepartie, celles-ci devront comptabiliser des dépenses en Région flamande pour un montant total de 7,5 millions d’euros.

A travers Screen Flanders, le gouvernement flamand donne un gros coup de pouce aux productions audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les producteur belges peuvent demander jusqu’à 400.000 euros d’avances remboursables à Screen Flanders en guise de soutien économique à leurs dépenses en Région flamande.

En outre, il est exigé qu’un minimum de 250.000 d'euros soit investi en Région flamande et que la production contribue à l’enrichissement du patrimoine culturel de la Région. Pour chaque euro d’aide, il faut dépenser au moins un euro en Région flamande. Le montant maximal de l’aide est de 400.000 euros par projet.

Depuis sa création début 2012, Screen Flanders a clôturé trois sessions (une session en 2012 et deux en 2013). Au total, ce sont déjà 40 projets qui ont bénéficié d’un montant global de soutien remboursable de 9,2 millions d'euros.  À ce montant correspondent  36,2 millions d'euros de dépenses en Région flamande. Ce chiffre ne tient compte que des dépenses éligibles pour Screen Flanders. Des dépenses supplémentaires telles que le catering etc. ne rentrent pas en ligne de compte.

La deuxième session de Screen Flanders pour 2013 s’est clôturée fin octobre. Pour cette session, 10 projets se partagent une enveloppe de 2.215.000 d’euros. L’aide attribuée à chaque projet oscille  entre 90.000 euros et 400.000 euros. Ensemble, ces 10 projets retenus dépenseront environ 7,5 millions d’euros en Région flamande.

Les demandes reçues ont été évaluées par un jury culturel et économique. Sur base de cette évaluation, le Ministre-Président flamand Kris Peeters a décidé d’attribuer une aide à 10 projets. Les 10 projets qui font l’objet d’un soutien peuvent être consulter sous la page projets soutenus.

20/12/2013 The Broken Circle Breakdown (Alabama Monroe) shortlisté pour les Oscar

Le film belge The Broken Circle Breakdown (sorti en France sous le titre Alabama Monroe) de Felix van Groeningen a été retenu dans la shortlist de neuf films encore en lice pour l’Oscar du Meilleur Film en Langue Etrangère. C’est ce qu’a annoncé l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences (A.M.P.A.S.) aujourd’hui. Le 16 janvier prochain, l’Academy annoncera lesquels de ces neuf titres pourront prétendre à une statuette lors des 86è Academy Awards.

Fin septembre, notre pays décidait que le drame empreint de musique bluegrass de Felix van Groeningen représenterait la Belgique aux Oscar dans la catégorie Meilleur Film en Langue Etrangère. Il était en concurrence avec 75 autres films, ce qui représente un nombre record de participants dans cette catégorie pour la course aux Oscar. En se hissant sur la shortlist de neuf titres, The Broken Circle Breakdown a déjà passé la première épreuve et peut à présent participer à la deuxième ronde.

C’est le 16 janvier que l’Academy annoncera les nominations officielles dans toutes les catégories. Les cinq titres nominés seront élus via vote secret par le Foreign Language Film Award Committee. La nouveauté cette année, c’est que les membres actifs de l’Academy recevront automatiquement des screeners DVD des cinq films finalistes. Jusqu’à l’année dernière, le vote était réservé uniquement aux membres qui avaient effectivement assisté aux projections de chacun de ces cinq films.

La cérémonie des Oscar aura lieu le 2 mars 2014 au Dolby Theatre® du Hollywood & Highland Center®. Elle sera à nouveau présentée par la star de la TV Ellen DeGeneres et retransmise en direct dans plus de 225 territoires.

Felix Van Groeningen a écrit le scénario de The Broken Circle Breakdown avec Carl Joos au départ de la pièce de théâtre éponyme de Johan Heldenbergh et Mieke Dobbels. Nico Leunen a réalisé le montage et Ruben Impens était en charge de la direction photographique Dirk Impens a produit le film pour la maison de production gantoise Menuet (Code 37, Turquaze, La merditude des choses) avec le soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre/Fonds Cinéma de la Ministre flamande de la Culture Joke Schauvliege.

07/12/2013 L’actrice belge Veerle Baetens sacrée Meilleure Actrice européenne aux European Film Awards

Veerle Baetens vient de remporter le Prix d’Interprétation Féminine pour son rôle dans The Broken Circle Breakdown (sorti en France sous le titre Alabama Monroe) de Felix van Groeningen. Le Prix du Meilleur Court Métrage est également attribué à une production belge, Mort d’une ombre de Tom Van Avermaet. Les European Film Awards sont considérés comme les équivalents européens des Oscar. La remise de ces Prix du Cinéma Européen a eu lieu cette année au sein de la « Haus der Berliner Festspiele » à Berlin.

Veerle Baetens a remporté le Prix d’Interprétation Féminine pour son rôle d’Elise dans le drame empreint de musique bluegrass de Felix van Groeningen, The Broken Circle Breakdown. Dans cette catégorie, elle était en compétition avec Keira Knightley (Anna Karenine), Naomi Watts (The Impossible), Luminita Gheorghiu (Child’s Pose) et Barbara Sukowa (Hannah Arendt). Veerle Baetens avait déjà remporté le Prix de la Meilleure Actrice au Festival de Tribeca en avril. Entre-temps elle a également attiré l’attention de l’influent New York Times lors de la sortie américaine du film qui écrivait qu’elle incarne son personnage avec une ‘intensité telle qu’on a l’impression que les tatouages qui couvrent son corps ne sont pas dessinés avec de l’encre mais filigranés de nerfs à vif’.

La Belgique s’est également distinguée dans la catégorie des courts métrages. Le film Mort d’une ombre de Tom Van Avermaet a été sacré Meilleur Court Métrage Européen. Le film avait obtenu son ticket d’entrée aux European Film Awards en gagnant le prix de qualification aux EFA au Festival International du Film de Valladolid en fin d’année dernière. Mort d’une ombre est une production de Ellen De Waele pour Serendipity Films.

Enfin, le studio d’animation et de production bruxellois Walking The Dog de Eric Goossens et Anton Roebben a aussi été récompensé. Le Prix du Meilleur Film d’Animation a été attribué à The Congress de Ari Folman dont Walking The Dog a réalisé une grande partie des séquences d’animation.

En outre, nous savions déjà que le film Nono, het zigzag kind (The Zigzag Kid) du réalisateur belge Vincent Bal a remporté le EFA Young Audience Award 2013. Le film a été coproduit avec la société belge de Antonino Lombardo, Prime Time.

Depuis la création des European Film Awards en 1988, les productions belges avaient remporté en tout neuf prix avant ce soir. Parmi les lauréats on peut citer Jaco Van Dormael (Toto le héros), les frères Dardenne (Le gamin au vélo) et Hans Van Nuffel (Oxygène).

La European Film Academy compte presque 3.000 membres dont 89 Belges. Ceci place la Belgique en neuvième position en termes de nombre de membres (l’Allemagne en compte 492 suivie de la Grande-Bretagne et la France). Ce sont ces membres qui choisissent les gagnants des catégories principales (Meilleur Film, Meilleure Réalisation, Meilleur Scénario, Meilleur Acteur, Meilleure Actrice). 

Felix Van Groeningen a écrit le scénario de The Broken Circle Breakdown avec Carl Joos au départ de la pièce de théâtre éponyme de Johan Heldenbergh et Mieke Dobbels. Nico Leunen a réalisé le montage et Ruben Impens était en charge de la direction photographique. La musique bluegrass du film a été écrite par Bjorn Eriksson pour The Broken Circle Breakdown Band. Dirk Impens a produit le film pour la maison de production gantoise Menuet avec le soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre/Fonds Cinéma de la Ministre flamande de la Culture Joke Schauvliege. Mort d’une ombre et The Zigzag Kid ont également bénéficié du soutien du Fonds.

27/11/2013 Screen Flanders distribue 2 millions d’euros à 10 productions

Le Ministre-Président flamand Kris Peeters a annoncé aujourd’hui quelles sont les productions audiovisuelles qui obtiendront un soutien financier de Screen Flanders, la mesure de soutien économique du gouvernement flamand au secteur audiovisuel. Lors de cette première session 2013, 10 productions se voient attribuer une enveloppe totale de 2.000.000 d’euros. En contrepartie, celles-ci devront comptabiliser des dépenses en Région flamande pour un montant total de 8,5 millions d’euros.

A travers Screen Flanders, le gouvernement flamand donne un gros coup de pouce aux productions audiovisuelles qui dépensent une partie de leur budget en Région flamande. Les producteurs belges peuvent demander jusqu’à 400.000 euros d’avances remboursables à Screen Flanders en guise de soutien économique à leurs dépenses en Région flamande.

En outre, il est exigé qu’un minimum de 250.000 euros soit investi en Région flamande et que la production contribue à l’enrichissement du patrimoine culturel de la Région. Pour chaque euro d’aide, il faut dépenser au moins un euro en Région flamande. Le montant maximal de l’aide est de 400.000 euros par projet.

La première session de Screen Flanders pour 2013 s’est clôturée fin juin. Pour cette session, 10 projets se partagent une enveloppe de 2 millions d’euros. L’aide attribuée à chaque projet oscille  entre 50.000 euros et 400.000 euros. Ensemble, ces 10 projets retenus dépenseront environ 8,5 millions en Région flamande. (Ce chiffre ne tient compte que des dépenses éligibles pour Screen Flanders. Des dépenses supplémentaires telles que le catering etc. ne rentrent pas en ligne de compte.)

Les demandes reçues ont été évaluées par un jury culturel et économique. Sur base de cette évaluation, le Ministre-Président flamand Kris Peeters a décidé d’attribuer une aide à 10 projets. Les 10 projets qui font l’objet d’un soutien peuvent être consulter sous la page projets soutenus.

03/11/2013 Le New York Times sous le charme de l’actrice belge Veerle Baetens

L’interprétation de Veerle Baetens dans le film de Felix van Groeningen The Broken Circle Breakdown (Alabama Monroe) est l’une des quatre “standout performances in film” de cet hiver.  C’est le verdict de Logan Hill, le critique cinéma du très influent  ‘New York Times' qui le publie dans son édition du weekend. 

Cet article, dont le titre original est  'Star Turns Amid a Winter Flurry - Jared Leto, Veerle Baetens and Other Standout Performances' paraît au moment où le film de van Groeningen sort à New York.  Selon le New York Times, les cinéphiles ne doivent pas manquer quatre performances d’acteur qui sont loin au-dessus du reste cet hiver. Dans cette liste, Veerle Baetens est citée aux côtés de Jared Leto dans Dallas Buyers Club, Oscar Isaac dans Inside Llewyn Davis et Tiger Chen dans Man of Tai Chi.

Il justifie son choix en expliquant comment Veerle Baetens incarne son personnage avec une ‘intensité telle qu’on a l’impression que les tatouages qui couvrent son corps ne sont pas dessinés avec de l’encre mais filigranés de nerfs à vif’. Le critique loue également la chimie qui opère entre Baetens et son partenaire Johan Heldenbergh qui 'va de la passion physique à la tendresse douloureuse pour arriver à une douleur écrasante et finalement à une cruauté sans merci’.

Veerle Baetens est également interviewée dans l’article. Elle explique notamment comment elle a travaillé pour ce rôle, comment elle s’est préparée mentalement et pourquoi elle ne voulait pas simplement copier la musique bluegrass mais plutôt se concentrer sur l’émotion de la musique.

Ce n’est pas la première fois que le film de Felix van Groeningen est distingué pour ses puissantes performances d’acteur. Au Festival du Film de Tribeca en avril, Veerle Baetens avait déjà reçu le prix de la Meilleure Actrice. Les deux acteurs principaux ont reçu de belles critiques dans la presse internationale et notamment sur le site du journal britannique The Telegraph, où l’on parle de ‘two of the most moving performances of the year’.

Après The Broken Circle Breakdown, Veerle Baetens a enchaîné les tournages. Elle a pris les traits de Marguerite d’Anjou dans la série britannique The White Queen et elle interprète Maïtre Teugels dans Le verdict de Jan Verheyen. Elle tourne actuellement la série policière internationale The Team, qui est coproduite par Lunanime. Elle y tient le rôle d’Alicia qui fait partie d’une JIT (Joint Investigation Team) qui est en charge d’une enquête criminelle après la découverte de trois cadavres à Anvers, Berlin et Copenhague. Dans cette série, Veerle Baetens est notamment entourée de Koen De Bouw et Lars Mikkelsen (The Killing).

02/11/2013 La série belge Clan adaptée aux Etats-Unis

La chaîne américaine A&E prépare un remake de la série populaire de vtm Clan. Un article dans la revue spécialisée Variety qui faisait état d’un accord de développement entre la maison de production bruxelloise Caviar, eOne et A&E a été confirmé par les intéressés.

Clan est une histoire de meurtre avec préméditation commis par des soeurs unies par leur haine commune de Jean-Claude, le mari de la cinquième soeur. Lorsque celui-ci décède, la compagnie d’assurance mène l’enquête pour ne pas devoir payer l’assurance-vie du défunt. Il apparaît assez vite que la mort n’était pas naturelle et les assureurs vont peu à peu porter leurs soupçons sur l'ensemble des belles-soeurs de Jean-Claude. La série a été écrite par Malin-Sarah Gozin et a attiré une audience moyenne de 34% de parts de marché lors de sa diffusion fin 2012 sur vtm. Gozin a également imaginé la série Connie & Clyde qui passe actuellement sur vtm.

'Je suis bien évidemment très contente’, dit Gozin. 'Ca fait un petit temps qu’on travaillait sur ce deal mais nous avons attendu qu’il soit concret : on va commencer à travailler à un script. Nous avons également été approchés par d’autres. Mais nous voulions surtout que ce remake américain se fasse réellement. C’est pour ça que nous avons choisi de travailler avec A&E qui nous laisse plus de contrôle sur le processus et il y a beaucoup plus de chances que Clan soit une priorité pour eux.’

Steve Blackman (Private Practice, Bones en NYPD Blue) a été désigné pour adapter la série en tant que « showrunner ». Récemment, il a travaillé comme producteur consultant sur la série Fargo, une spin-off du film des frères Coen. En plus de showrunner, il sera également producteur exécutif du remake de Clan.

'Ce deal est une super nouvelle commente,' Frank Van Passel, le producteur de Caviar. 'Clan a nécessité beaucoup de travail et Malin est une jeune femme très talentueuse. Steve Blackman a été immédiatement enthousiaste. Le fait qu’il veut encore accentuer certains aspects un peu rudes du projet montre que nous sommes sur la même longueur d’ondes.'

Caviar prendra en charge la production exécutive en collaboration avec eOne pour le compte de A+E Studios, l’aile de production de la chaîne payante A&E (Arts & Entertainment), une joint-venture entre Disney/ABC et Hearst. Le fait que Caviar soit le producteur exécutif est une bonne nouvelle pour Van Passel. ‘Ce deal ne va pas seulement donner naissance à un bon remake, il peut aussi donner des idées et des moyens pour des projets futurs en Belgique. Nous sommes extrêmement reconnaissants que le public ait accroché à Clan. Avec la richesse de l’offre télévisuelle ce n’est pas si évident. Mais c’est aussi dû au fait que les chaînes flamandes, les pouvoirs publics et les producteurs se battent chaque jour pour des standards de qualité.'

La version originale de Clan, une série de Caviar en coproduction avec vtm, a pu bénéficier du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre/Fonds Média de la Ministre flamande des Médias Ingrid Lieten.

01/10/2013 Des acteurs belges dans la nouvelle série internationale The Team

Les acteurs belges Veerle Baetens (Alabama Monroe), Koen De Bouw (Le verdict, La mémoire du tueur), Hilde Van Mieghem (Urgence disparitions) et Filip Peeters (Salamandre), débuteront à la fin du mois le tournage de la série européenne The Team. La série, dont une partie significative sera tournée en Flandre, est coproduite par Lunanime, maison de production gantoise, en collaboration avec VTM et bénéficie du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre/Fonds Média et du partenaire Tax Shelter BNP Paribas Fortis. Une demande auprès du fonds Screen Flanders est en cours de traitement.

Le 1er janvier 2010, la police européenne a démarré une nouvelle ère. La plupart des pays européens ont signé un traité de collaboration visant à mieux armer les corps de police contre le crime organisé international. Désormais, des équipes d’investigation conjointe dénommées ‘Joint Investigation Teams’ (JIT’s), peuvent être établies entre différents pays européens en vue d’opérer au-delà des frontières nationales.

La série The Team suit les membres d’une telle « JIT »: la Belge Alicia (Veerle Baetens), le Danois Harald (Lars Mikkelsen, vu dans The Killing 1 et Borgen 3) et l’Allemande Jackie (Jasmin Gerat). Cette équipe d’experts est créée suite à la découverte simultanée de trois corps à Anvers, Berlin et Copenhague. Les meurtres semblent être le fait d’un seul et même auteur. Cependant, l’équipe découvre rapidement que ces meurtres ne sont en fait que la partie visible de l’iceberg. Le JIT va devoir se confronter à l’impitoyable leader d’une organisation criminelle sans scrupules, déployée à travers l’Europe…

La Belgique tient une part très importante dans la production de The Team. Lunanime est un des quatre principaux coproducteurs et près de 30% du budget total est apporté par la Flandre. De nombreux extérieurs ont été tournés en Belgique, principalement à Anvers, où se tournent également les 'pre-shoots' et tous les intérieurs. En outre, hormis le montage, la totalité de la post-production a lieu en Belgique. Outre Veerle Baetens, Koen De Bouw, Hilde Van Mieghem et Filip Peeters, des petits rôles additionnels sont encore attribués à des acteurs belges; une grande partie de l’équipe technique est belge également.

Les scenarios de The Team sont écris par duo Mai Brostrøm et Peter Thorsboe, scénaristes des séries policières internationales Unit One, The Eagle et The Protectors, séries récompensées par des Emmy Awards et qui ont obtenu de hauts chiffres d’audience en Scandinavie et à l’international.

Soutenue par le succès des séries criminelles scandinaves, The Team sublime le genre ‘Nordic Noir’ et en relaie à travers tout le continent le style et la qualité caractéristiques. Pour cela, la production a fait appel aux plus grands talents de la création danoise tels la réalisatrice Kathrine Windfeld, le chef opérateur Morten Søborg, le directeur artistique Knirke Madelung ou le production designer Søren Gam, ainsi qu’à des acteurs européens reconnus tels Lars Mikkelsen (Danemark), Jasmin Gerat (Allemagne), Nicholas Ofczarek (Autriche) ou Carlos Léal (Suisse). Le producteur Peter Nadermann, qui a déjà fait ses preuves avec des séries comme The Killing ou The Bridge, a monté une importante coproduction internationale alliant cinq pays. Ce n’est donc pas uniquement la police qui travaille main dans la main par delà les frontières…

The Team est le premier 'road movie policier' européen. Il s’appuie sur la diversité culturelle européenne et est tourné en plusieurs langues. Chaque personnage parle sa propre langue dans son pays et passe à l’Anglais comme langue véhiculaire dès qu’il est à l’étranger. La série apportera un regard sur la réalité du crime organisé actuel.

Le tournage de The Team démarre le 21 octobre 2013 à Copenhague, coup d’envoi de 130 jours de tournage dans cinq pays: Belgique, Danemark, Allemagne, Autriche et Suisse. The Team bénéficie du soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre/Fonds Média de la Ministre flamande des Media Ingrid Lieten. Une demande de soutien est en traitement auprès de Screen Flanders, le fonds économique pour le cinéma lancé par le ministre-président flamand Kris Peeters et la Ministre flamande de la Culture Joke Schauvliege.

30/09/2013 Pinocchio et Le congrès sur la shortlist des Prix du cinéma européen

Pinocchio d’Enzo d’Alò tout comme Le congrès d’Ari Folman sont nominés pour les Prix du cinéma européen dans la catégorie meilleur film d’animation. Le studio d’animation bruxellois Walking The Dog est coproducteur du film Pinocchio et a contribué au volet animation du film Le congrès.

L’Académie européenne du cinéma (EFA) a aujourd’hui rendu publique sa liste des films d’animation qui sont nominés pour les Prix du cinéma européen. A côté du film français Jasmine figurent sur cette liste les films Pinocchio d’Enzo d’Alò et Le congrès d’Ari Folman. La maison de production et studio d’animation bruxellois Walking The Dog d’Eric Goossens et Anton Roebben a joué un rôle important dans les deux films.

Pinocchio de d’Alò est une coproduction entre l’Italie, le Luxembourg, la France et la Belgique pour laquelle Walking The Dog a assuré le rôle de coproducteur pour la Flandre. Ce film est inspiré du livre original de Carlo Collodi et raconte l’histoire célèbre du menuisier Giupetto qui taille une poupée dans le bois pour lui tenir compagnie.
Pinocchio a fait l’an passé l’ouverture des Venice Days, a ensuite été sélectionné entre autres pour le Festival International du Film de Busan et d’Abu Dhabi et a comblé les salles au mois de mars pendant le Cartoon Movie, l’une des plateformes les plus éminentes pour la coproduction au sein de l’Europe.

Walking The Dog a aussi contribué au film d’animation Le congrès, réalisé par Ari Folman, avec Entre Chien et Loup comme coproducteur belge. Le studio d’animation était principalement responsable d’assurer la bonne transition entre les moments d’animation et les moments de live action. Quatre animateurs phares de la firme sont également allés en Israël pendant trois mois pour y travailler sur le film. Le congrès a été choisi cette année pour faire l’ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes.

En 2000, Anton Roebben et Eric Goossens établissaient à Bruxelles le studio de production et d’animation indépendant Walking The Dog. Le duo a depuis lors travaillé sur un grand nombre de films d’animation internationaux à succès tels que Les Triplettes de Belleville, Brendan et le secret de Kells et Un monstre à Paris. Walking The Dog travaille actuellement sur Jack et la mécanique du coeur, un film d’animation en 3D en coproduction avec la puissante maison française de Luc Besson EuropaCorp. L’été passé, Walking The Dog ouvrait une succursale sur le site de C-mine à Genk.

Pinocchio tout comme Brendan et le secret de Kells et Les Triplettes de Belleville ont reçu le soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre/Fonds Film de la Ministre de la Culture Joke Schauvliege. Jack et la mécanique du coeur a pu compter sur le soutien de Screen Flanders, la mesure d’aide économique aux oeuvres audiovisuelles sous l’initiative du Ministre-Président du Gouvernement flamand Kris Peeters et de la Ministre flamande de la Culture Joke Schauvliege.

20/09/2013 Les Belges flamands de Grid Animation proclamés Producteur Européen d’Animation de l’Année

Le studio et producteur d'animation gantois Grid Animation a décroché le titre de Producteur Européen d'Animation de l'Année. Cela a eu lieu dans le cadre du Cartoon Forum, une plateforme pan-Européenne de coproduction et financement de programmes d'animation. La RTBF était nominée dans la catégorie Diffuseur de l'année, titre finalement décroché par SuperRTL/RTL Disney.

Tant Jan Goossen que Mark Mertens de Grid étaient présents pour recevoir cette distinction. Le duo était visiblement surpris car il concourait dans la catégorie de Producteur Européen d'Animation de l'Année contre quelques valeurs sûres et poids lourds. En effet, les quatre autres nominés étaient les Français de 2 Minutes (64 Zoo Lane, The Fridge) et Ellipsanime Productions (Taratabong), et les Britanniques de Spider Eye (Jungle Junction, Moshi Monsters) et Tiger Aspect Productions (Mister Bean, the Animated Series, Tinga Tanga Tales).

« Nous devons résolument ce prix à l’énorme enthousiasme de tous nos collaborateurs. », a annoncé Goossen. « Nous le devons également à la confiance que nos partenaires, coproducteurs, diffuseurs et distributeurs nous ont accordée et au soutien du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) et de Screen Flanders. » Cette distinction constitue une véritable reconnaissance du secteur. Ce sont en effet plus de 850 producteurs, acheteurs de programmes TV, distributeurs, investisseurs et fonds publics qui ont désigné le gagnant.

Grid a démarré ses activités en 1995 comme société de post-production spécialisée en 3D, effets spéciaux, montage, animation de personnages etc. Ils ont notamment travaillé sur les long-métrages La merditude des choses (De helaasheid der dingen) et le projet américain Ghost Rider; les productions d’animation Les Triplettes de Belleville (nominé aux Oscars) et What's The Big Idea; et de nombreuses séries TV flamandes populaires telles Urgence disparitions (Vermist), Code 37 ou Salamander. Plus récemment, la société a ouvert un deuxième bureau à Bruxelles et s’est également profilée comme (co)producteur de prestigieux films et séries d’animation tels le nouvel Astérix Le Domaine des Dieux et comme studio d’animation, entre autres pour les projets Oops Noah is Gone et Wiplala. En ce moment, la société met aussi la dernière main au nouveau jeu vidéo 'Knack', qui sortira en décembre à l’occasion du lancement de la PlayStation 4.

Grid a présenté au Cartoon Forum deux nouveaux projets: Little Luke et Lucy (photo), une série d’animation basée sur les bandes dessinées et livres jeunesse « P’tits Bob & Bobette » et coproduite par Tania Berkovitch pour les Belges flamands Santeboetiek. L’autre projet est la série d’animation Klincus. Par ailleurs, Grid est également impliqué en tant que coproducteur dans Le Scrameustache, projet également présenté à Toulouse par les Belges At-Anim.

06/08/2013 Universal fixe la sortie américaine de The Loft de Erik Van Looy au 29 août 2014

Universal, une des cinq “major” hollywoodiennes, a rendue publique cette nuit la date de sortie américaine du remake du film de Bart De Pauw et Erik Van Looy. The Loft sortira à grande échelle le 29 août 2014 et dans le reste du monde dans la foulée. The Loft est le premier remake d’un film belge flamand qui sera distribué dans le monde entier par un grand studio.

Pour Erik Van Looy, le réalisateur, il s’agit d’un rêve qui devient réalité: 'à 14 ans j’ai visité les studios Universal et je me suis dit “je veux aussi faire quelque chose ici”. Ca a pris du temps, mais m’y voici enfin! Je suis super content que The Loft soit pris en mains par un studio aussi puissant et que le film se retrouve dans leur fameuse liste des “summer movies". Que la Belgique gagne la Coupe du Monde ou pas… l’été 2014 sera pour moi un moment inoubliable…'

Loft, qui reste encore le meilleur succès au box-office pour un film belge flamand avec plus de 1,2 million de spectateurs en Belgique, est adapté pour les Etats-Unis par son réalisateur Erik Van Looy. The Loft est une production de Woestijnvis et Anonymous Content (Babel, Eternal Sunshine of the Spotless Mind). Joel Silver (Sherlock Holmes, The Matrix) a rejoint l’équipe en tant que producteur exécutif et c’est lui qui a conclu le deal avec Universal. 'L’accord avec Universal est le résultat de trois ans de tractations,' déclare Wouter Vandenhaute (CEO De Vijver Media, la holding dont Woestijnvis fait partie). 'Nous savions bien qu’en tant que producteurs belges, il nous serait difficile de convaincre un grand studio américain. Grâce avec la collaboration avec Joel Silver, nous y sommes parvenus. C’est une superbe nouvelle pour Woestijnvis, et je suis surtout content pour Erik Van Looy. On se sent un peu comme Tintin en Amérique!'

Aux côtés de Erik Van Looy, on retrouve également Matthias Schoenaerts qui faisait partie du casting original. Avec Karl Urban (Star Trek Into Darkness), James Marsden (2 Guns), Wentworth Miller (Prison Break) et Eric Stonestreet (Modern Family), Matthias Schoenaerts se retrouvera au milieu de cette bande de cinq copains qui partagent un loft pour y accueillir leurs maîtresses. Un petit arrangement qui leur convient bien jusqu’au jour où une inconnue est retrouvée morte dans leur loft.

Le scénario original et les personnages sont de Bart De Pauw. Wesley Strick s’est occupé de l’adaptation américaine. D’autres compatriotes ont également participé à cette aventure américaine. Nicolas Karakatsanis (Tête de Bœuf) s’est occupé de la direction photographique, Kurt Loyens est l’un des deux directeurs artistiques, Guy De Lombaert a assuré la régie, Jo Vermaercke a travaillé comme opérateur Steadicam, Griet Meukens comme superviseur de post-production, Ann Van Aken comme scripte et Hilde De Laere est l’un des producteurs. Plusieurs sociétés belges ont également été impliquées dont Videohouse (où le tournage en studio a eu lieu pendant quatre semaines), ACE Image Factory (pour les effets spéciaux et l’étalonnage), et Lites.

Quand un Studio comme Universal fixe une date de sortie plus d’un an à l’avance, cela signifie généralement qu’il veut en faire une très grosse sortie. Selon Van Looy, on parle d’une grande première dans le TCL Chinese Theatre sur Hollywood Boulevard. Pour l’instant, The Loft est la seule sortie d’une “major” prévue le 29 août pour le « Labor Day Weekend », une date traditionnellement importante dans l’agenda des sorties en salles aux Etats-Unis. Universal devrait sortir le film dans le reste du monde simultanément ou peu après le 29 août 2014. La seule exception étant la Belgique, où le film sortira chez Kinepolis Film Distribution (KFD) mais le film devrait sortir chez nous environ à la même date.

13/06/2013 Screen Flanders distribue 4.995.000 € à 20 productions

Le Ministre-Président flamand Kris Peeters a présenté la liste des productions audiovisuelles qui bénéficieront d’un soutien financier de Screen Flanders, le nouvel organe de soutien flamand au domaine audiovisuel. La première session de financement concerne 20 productions pour un montant total de 4.995.000 €. Ces productions s’engagent en contrepartie à dépenser communément environ 20 millions d’euros en région flamande.

Pour le Ministre-Président, la Flandre “dispose avec Screen Flanders de l’outil parfait pour attirer plus de productions internationales. Nous offrons ainsi plus de possibilités à tous les talents disponibles en Flandre. En tant que Ministre de l’Economie je fais une priorité de l’importance grandissante de ce secteur au niveau socio-économique”.

Screen Flanders est une initiative du Ministre-Président flamand Kris Peeters, dont les compétences incluent également l’Economie et de la Ministre flamande de la Culture, Joke Schauvliege. Le budget de cette mesure économique est mis à disposition à travers l’Agentschap Ondernemen (L’Agence Entreprendre). Pour la gestion des dossiers, la communication et la promotion, l’Agence fait appel au Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF).

Grâce à Screen Flanders, les autorités flamandes donnent un coup de pouce aux productions audiovisuelles prêtes à dépenser une partie de leur budget en Flandre. Les producteurs belges peuvent ainsi demander à travers Screen Flanders jusqu’à 400.000 € d’avances remboursables comme soutien économique à leurs dépenses en région flamande.

Les productions éligibles sont les films de fiction, d’animation et les documentaires de minimum 60 minutes ainsi que les séries d’animation de minimum 3 épisodes pour une durée totale minimale de 60 minutes. De plus, il faut qu’au moins 250.000 € soient investis en région flamande et que les productions enrichissent le patrimoine culturel flamand. Pour chaque euro de soutien il faut au moins qu’un euro soit dépensé en région flamande. Le montant maximum par projet est de 400.000 €.

La première session s’est clôturée fin février 2013. Cette nouvelle initiative a immédiatement connu un énorme succès. En définitive, le montant total de l’aide est de 4.995.000 € répartis entre 20 projets.  Le montant attribué à chaque projet varie de 100.000 à  400.000 €. Au total, les 20 productions retenues dépenseront au moins 20 millions d'euros en région flamande. (Ce chiffre ne tient compte que des dépenses qui entrent en ligne de compte pour Screen Flanders. De nombreuses autres dépenses comme l’horéca ne sont pas admissibles pour les demandes.)

Les dossiers ont été examinés par un jury culturel et économique. Sur base de l’avis du jury, le Ministre-Président Kris Peeters a décidé d’octroyer l’aide à 20 projets.

Les 20 projets qui font l’objet d’un soutien peuvent être consulter sous la page projets soutenus.

12/06/2013 La Reine Clandestine sur BBC One dès dimanche soir

Ce dimanche 16 juin, la chaîne BBC ONE diffusera le premier des 10 épisodes de la série historique La Reine Clandestine (The White Queen). Cette série a entièrement été tournée en Belgique et en grande partie à Bruges. Des acteurs belges ont même rejoint la distribution : Veerle Baetens, Joren Seldeslachts, Ben Van den Heuvel et Lize Feryn. Les rôles principaux sont tenus par Rebecca Ferguson, Janet McTeer, Amanda Hale et Max Irons. En Belgique, la série sera diffusée prochainement sur Één (VRT).

La série La Reine Clandestine est une adaptation du premier tome de la trilogie bestseller de Philippa Gregory La Guerre des Cousins (‘The Cousin’s War’), l’histoire de trois femmes animées d’une même ambition : le pouvoir. Elizabeth Woodville, Margaret Beaufort et Anne Neville rivalisent de ruse et de manipulation.

La série commence en 1464 alors qu’un conflit oppose depuis neuf ans déjà les Maisons de York et de Lancaster qui clament chacune leur droit légitime au trône d’Angleterre. Edouard IV (Max Irons) est couronné roi avec l’aide du Comte de Warwick (James Frain). Lorsque le jeune et beau Roi se marie en secret avec la séduisante veuve Elizabeth Woodville (Rebecca Ferguson), Warwick perd son ascendance sur la couronne. Frustré par l’influence grandissante de la Reine, ce dernier va tout essayer pour ne pas complètement perdre son emprise sur le Roi.

La Reine Clandestine a été tournée en 120 jours dans plus de 150 décors différents. Certains de ceux-ci étaient les lieux historiques dans et aux alentours de Bruges qu’ont réellement visité les personnages 500 plus tôt. Lorsqu’Edouard a fui l’Angleterre durant la Guerre des Roses, il s’est rendu notamment dans l'église Notre Dame de Bruges. La sœur du Roi Edouard, Margaret, séjourna dans une maison à Damme qui, dans la série, est devenue la maison de campagne de Margaret Beaufort et Thomas Stanley. Lorsque le tournage s’est arrêté dans l’Abbaye Saint Bavon de Gand, les créateurs de la série ont découvert que l’un des enfants de Richard III de York et Anne Neville a sans doute vu le jour pendant l’exile de Richard.

La Reine Clandestine a été réalisée par James Kent, Jamie Payne et Collin Teague. Emma Frost signe l’adaptation du livre. Aux côtés d’acteurs belges – Veerle Baetens y est présente dès le quatrième épisode en tant que Marguerite d’Anjou – des Belges ont également pris part aux aspects techniques de la production. Jan Deca s’est occupé du son, Wim De Waegenaere était régisseur, Raissa Hans responsable des costumes, Kurt Loyens directeur artistique, Jimmy Van Meel directeur artistique adjoint, Wim Temmerman éclairagiste, Kurt Reybrouck et Bo Molderez chefs machinistes et Koen Fransen directeur de production. Les City Film Office de Bruges et Gand ainsi que les « Historische huizen Gent », assistés de l’office central du cinéma de Flandre, Location Flanders (récemment renommé Screen Flanders) ont également joué un rôle clef.

Cette série de prestige est une coproduction entre John Griffin de la maison de production britannique Company Pictures et Eurydice Gysel de Czar TV à Bruxelles. La VRT est également partenaire. BNP Paribas Fortis Film Fund a aidé au financement via le Tax Shelter belge. Elle a vu le jour grâce au soutien du VAF/Fonds Média de la Ministre flamande des Médias Ingrid Lieten et de Screen Flanders, une initiative du Ministre-Président du Gouvernement flamand Kris Peeters et la Ministre flamande de la Culture Joke Schauvliege.

La Reine Clandestine sera diffusée pendant 10 semaines consécutives le dimanche soir sur BBC ONE à commencer ce 16 juin à 22h00 (21h00, heure de Londres). En Belgique, la série sera diffusée sur la VRT (Eén).